Uplace : le promoteur va de l'avant sans tenir compte des recours en justice

Plusieurs recours sont actuellement toujours en justice contre le projet mais le promoteur a choisi de hausser les épaules et d’avancer. Ce sont des recours d’agglomérations comme Vilvorde ou Louvain et un recours indirect de la Région bruxelloise, qui estiment que ce centre causera une concurrence pour d’autres commerces et un trafic automobile envahissant. Le promoteur relativise : aucun de ces recours ne peut suspendre le projet, tout au plus il y aura un peu de retard, dit-il, et il va de l’avant.

Depuis hier jeudi, il met notamment les commerces en location sur plans. Et selon ce promoteur, il y a déjà deux fois plus de candidats que de futurs commerces, c'est-à-dire 500 amateurs. L’opposition politique, les obstacles judiciaires, le tollé d’associations environnementales n’y changent rien : le début du chantier est prévu dans un an.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK