Une Tubizienne privait son père de soins et d'aliments: 15 mois avec sursis

La sexagénaire est déclarée coupable d'avoir privé son père, né en 1927, d'aliments et de soins (photo d'illustration)
La sexagénaire est déclarée coupable d'avoir privé son père, né en 1927, d'aliments et de soins (photo d'illustration) - © Flickr - Pixleen

Le tribunal correctionnel de Nivelles a condamné jeudi Andrée C., une habitante de Tubize née en 1953, à quinze mois d'emprisonnement assortis d'un sursis de cinq ans. La sexagénaire est déclarée coupable d'avoir privé son père, né en 1927, d'aliments et de soins alors que celui-ci résidait chez elle, de décembre 2007 à février 2009. Sur place, l'homme dormait sur un canapé. Lorsqu'il a été hospitalisé, le 16 février 2009, le père de la prévenue ne pesait plus que 33 kilos. En à peine quatre semaines de soins, il a repris 10 kilos, mais il est décédé après son tranfert dans un home.

Lors de son arrivée chez sa fille, la victime pouvait encore se déplacer seule. Lorsque l'homme a été hospitalisé dans un état critique, un peu plus d'un an plus tard, les médecins ont diagnostiqué une dégradation de son état général, une anorexie et une déshydratation, ainsi qu'un amaigrissement important. Il ne pouvait plus marcher et souffrait de rétractation tendineuse. N'ayant pas de chambre personnelle chez sa fille, il y vivait sur un divan trop petit pour qu'il puisse s'allonger entièrement.

Le jugement rendu jeudi souligne la gravité des faits, les conséquences dramatiques du comportement adopté par la prévenue à l'égard de son propre père, et la minimisation dont elle continue à faire preuve sur la portée de ses agissements. Un sursis a été accordé dans l'"ultime espoir" d'une prise de conscience.

 


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK