Une touriste camerounaise en ordre de visa, placée en centre fermé à son arrivée en Belgique

Rachel M., une touriste camerounaise, se souviendra longtemps de son séjour en Belgique. Ou plutôt, de sa tentative de séjour en Belgique (et en France) où elle avait l'intention de visiter des membres de sa famille.

Le 31 mars, Rachel débarque de l'avion à l'aéroport de Bruxelles-National. Elle est en possession d'un visa touristique en règle et d'un billet d'avion pour le retour. Lors du contrôle à l'entrée sur le territoire, un policier fédéral pose les questions habituelles sur les raisons du séjour. Rachel montre sur son smartphone sa réservation dans un hôtel d'Anderlecht.

"Le policier a vérifié auprès de l'hôtel et on lui a répondu que la réservation avait été annulée avant l'arrivée de cette dame à Bruxelles", explique Dominique Ernould, porte-parole de l'Office des Étrangers. "En plus, la réservation courait jusqu'au 12 avril alors que le billet d'avion du retour mentionnait la date du 15. Il restait donc deux jours non couverts par une réservation d'hôtel. En outre, Madame M. ne connaissait pas les attractions touristiques des villes qu'elle comptait visiter en Belgique", conclut la porte-parole de l'Office.

Direction le Centre Caricole

Rachel est donc interdite d'entrée sur le territoire et envoyée dans le centre fermé "Caricole". Mais un proche du dossier contredit les affirmations de l'Office des Étrangers : la réservation d'hôtel courait du 30 mars au 12 avril et avait fait l'objet d'un paiement de 570 euros.

Or, Rachel est arrivée à Bruxelles-National le 31 mars, avec un jour de retard et a donc annulé sa première nuit d'hôtel. Pour autant, la réservation restait valable jusqu'au 12 avril, nous assure cette source. Quant à méconnaître les curiosités touristiques de Bruges, Gand ou Bruxelles, l'argument laisse un peu sans voix, d'autant que Rachel a de la famille en Belgique susceptible de lui servir de guide lors de son séjour.

Une  histoire qui rappelle celle vécue par une ressortissante angolaise, résidente en Suisse et dont les papiers d'identité ont été saisis à l'aéroport de Bruxelles

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK