Une station fantôme au secours du futur Métro Nord de la STIB

Une station de métro vide depuis près de 30 ans
Une station de métro vide depuis près de 30 ans - © RTBF

D'ici 2022, une nouvelle ligne de métro sera créée à Bruxelles sur l'axe Nord Midi. Pour permettre son passage, il faudra dévier plusieurs lignes de trams. Une station de pré-métro construite en 1988 les accueillera.

Le Métro Nord attendu pour 2022 reliera le nord de Schaerbeek dans le quartier Helmet à la Place Albert à Saint-Gilles. Il passera notamment par les gares du Nord et du Midi. Entre ces deux gares, son tracé suivra l'actuelle ligne de pré-métro empruntée notamment par les lignes de tram 3 et 4. Au delà de la Gare du Nord, un tunnel doit encore être percé en direction du quartier Helmet. De l'autre côté, par contre, le tunnel existe déjà jusque la Place Albert mais il va falloir y faire quelques aménagements.

Un réseau saturé

Malgré l'existence du pré-métro il existe toutefois un sérieux problème à hauteur de la station Lemonier, juste avant la gare du midi. Cette station est totalement saturée, 7 lignes de tram s'y croisent. " Le problème c'est que des lignes de trams croisent le tracé du futur métro, explique Renaud de Saint Moulin, le directeur du réseau du métro à la STIB. Les trams qui viennent de Fonsny d'un côté pour se diriger vers la Place Bara et la Porte de Ninove doivent pouvoir traverser l'obstacle que représente la station de la Gare du Midi. Elles traversent le tracé du futur métro qui après la Gare du Midi poursuivra son chemin vers Albert. " Ce problème de saturation avait déjà été envisagé par les ingénieurs qui ont construit la station de métro de la Gare du midi en 1988...

Une station de pré-métro inoccupée depuis 30 ans

Il existe une station de métro vide, à l'état brut, juste à côté de la station de métro de la gare du midi. On y accède par une porte qui donne dans l'actuelle station Midi et elle se situe juste au dessus de la station Midi où s'arrêtent actuellement les métros et les trams du réseau de pré métro.

" Lorsqu'ils ont imaginé le réseau de métro dans les années 70 les ingénieurs ont été visionnaires, explique Renaud de Saint Moulin. Ils se sont en quelque sorte projeté dans l'avenir et on déjà imaginé la saturation actuelle du réseau. Ils ont solutionné à l'époque un problème qui ne se poserait que 30 ans plus tard. Ils ont créé cette station de pré-métro lors de la construction de la station Midi en 1988 parce qu'ils savaient que cette construction serait impossible plus tard. "

Cette station n'a jamais été utilisée depuis, elle est abandonnée depuis lors, mais elle va devenir indispensable dans le cadre du tracé du futur métro. Les lignes de trams qui croisent aujourd'hui le tracé de ce métro circuleront à partir de 2019 dans cette station abandonnée depuis près de 30 ans ce qui permettra au futur métro Nord de poursuivre sa route jusque Saint-Gilles sans encombrement.

Geoffroy Fabre

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK