Une seconde vie pour la chapelle Sainte-Anne à Bassenge

Une seconde vie pour la chapelle Sainte-Anne
2 images
Une seconde vie pour la chapelle Sainte-Anne - © Tous droits réservés

A la sortie du village de Wonck, sur la commune de Bassenge, au bord d'une route serpentant au milieu des champs et menant vers la frontière linguistique, se dresse depuis plus d'un siècle une chapelle dédiée à Sainte-Anne. Elle appartenait à une religieuse décédée en 1924. Faute d'avoir pu trouver ses successeurs, la chapelle abandonnée est devenue propriété de l'Etat belge qui l'a récemment vendue aux enchères. Elle a été adjugée pour 3.700 euros à un habitant de Wonck: Ali Aghroum. L'homme est bien connu pour ses actions en faveur des animaux et son intérêt pour le patrimoine. Il se désespérait de voir la chapelle Sainte-Anne se dégrader. A présent qu'il en est le propriétaire, il peut pleinement se consacrer à sa sauvegarde.  

 

" Maintenant, je vais venir avec une grue pour tout dégager, toute cette terre qu'il y a autour et qui s’est empilée. Et après, je vais creuser à 40 centimètres autour. Je veux remettre des vieux pavés pour qu'il me soit facile de travailler autour. Après on va refaire la toiture, il y a un tout petit peu à refaire. Et après je vais commencer la voûte, faire la porte et après je vais tout repeindre. Je me donne 5 mois plus ou moins. Je vois plein de chapelles en Belgique à l’abandon et ça me fait mal parce que c’est l’histoire des habitants, des villageois, des processions et toutes ces choses-là ont disparu et c’est triste ", raconte l’acheteur Ali Aghroum.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK