Une réplique de la Licorne en construction à Anderlecht (photos et vidéos)

Construire la Licorne, c'est le projet fou lancé par des passionnés à Anderlecht. La réplique du vaisseau doit être mis à l'eau à l'automne avant une autre grande étape : un voyage vers Versailles, là où le bateau a vogué au 17e siècle.

Tout près du quai Fernand Demets, à Anderlecht, la Licorne prend forme peu à peu. Nicolas Joschko, président de l'Asbl L'atelier marin, voulait se lancer un nouveau défi... avec une porté historique. "En 1664, Colbert, qui était le ministre des Finances de Louis XIV, voulait intéresser le jeune roi à la Marine, explique-t-il au micro de la RTBF. Il n'a pas trouvé mieux que de commander à Brest un vaisseau à l'échelle 1 sur 4 pour le faire naviguer sous le nez de Louis XIV sur le Grand Canal, à Versailles."

Un travail d'orfèvre

Nicolas Joschko n'est pas seul pour construire le navire. Tout le monde peut participer ou faire un don. Mathieu Paesmans fait partie des volontaires. Cet élève en école d'ébénisterie s'est joint au chantier et en attendant de trouver un stage. Pour l'heure, il travaille à l'avant de la Licorne. Ce qui lui plaît, ce sont les échanges avec les volontaires.

"D'autres personnes viennent de temps en temps pour voir à quoi ressemble le projet et pour aider. C'est intéressant de rencontrer des personnes de différents milieux", sourit le jeune homme de 18 ans.

Le vaisseau de près de 15 mètres de long n'est pas encore prêt à voguer. Il reste environ 1500 heures de travail aux volontaires. L'atelier marin a remporté le prix Bruoscella doté de 24.000 € il y a quelques semaines. Cette nouvelle Licorne devrait coûter au total 70.000 euros.

Ecoutez le reportage sur le chantier de la Licorne

Ecoutez l'émission d'Un jour dans l'histoire sur le Grand Canal de Versailles

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK