Une première en Wallonie: à Enghien, une maison de transition va accueillir les détenus en fin de peine

Cette maison de transition va accueillir des détenus en fin de peine et les aider à se réinsérer.
4 images
Cette maison de transition va accueillir des détenus en fin de peine et les aider à se réinsérer. - © RTBF

C'est une maison pas comme les autres qui a été inaugurée ce mardi matin à Enghien. La première du genre en Wallonie. Cette maison de transition va accueillir des détenus en fin de peine.

Choisis par le SPF Justice sur base volontaire et pour leur profil de faible dangerosité, ils seront une quinzaine à vivre dans ce lieu spécialement aménagé pour eux, encadrés non pas par des gardiens mais par des coachs qui les accompagneront dans leur démarche de réinsertion. Le groupe G4S, lui, assurera l'encadrement des pensionnaires.

"Cette maison est donc destinée aux détenus qui sont en fin de peine. Des détenus qui présentent un profil de dangerosité très faible et qui sont acteurs de leur propre réinsertion, explique Stéphane Gilles, directeur des Ressources humaines. Ils seront accompagnés par des équipes spécialisées afin que la transition prison/retour à la vie civile se fasse de manière optimale. Les personnes qui fréquenteront la maison de transition ne pourront aller et venir à leur guise. Tout est strictement réglementé. Cela dit, des sorties – accompagnées dans un premier temps – sont tout à fait possibles. L’objectif poursuivi étant de leur permettre de recréer du lien avec la communauté locale, de trouver du travail et un logement de transit vers le monde extérieur."

On se rappelle que début juillet, les réactions à l’ouverture de cette maison de transition, à Enghien, ont été nombreuses, mais le projet a donc bel et bien été mené à terme.

Archives : Journal télévisé du 09/09/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK