Une plainte déposée contre le pont Tomorrowland d'Arne Quinze

Arne Quinze pose devant son œuvre construite à l'occasion des 10 ans du festival Tomorrowland, le 18 juillet 2014
Arne Quinze pose devant son œuvre construite à l'occasion des 10 ans du festival Tomorrowland, le 18 juillet 2014 - © JONAS ROOSENS - BELGA

Kris Merckx, conseiller provincial du PVDA (équivalent PTB), a déposé plainte au SPF Intérieur contre le pont One World de l'artiste Arne Quinze. Selon lui, l'appel d'offres a été maintenu artificiellement bas afin d'échapper aux règles européennes sur la passation des marchés, estime Kris Merckx, interrogé par le journal Gazet van Antwerpen.

L'an dernier, les organisateurs de Tomorrowland avait installé le pont One World d'Arne Quinze pour les 10 ans du festival. Kris Merckx s'opposait depuis le début aux 2 millions d'euros de subsides octroyés par l'administration provinciale.

"Nous allons porter plainte au SPF Intérieur. La province a été trompée par l'offre qui était trop faible, qui rendait donc les subsides possibles et qui ne tenait pas compte des règles européennes", estime-t-il. "Nous voulons que ID&T, la firme qui chapeaute Tomorrowland, rétrocède le subside".

"L'estimation initiale du pont était de 9,46 millions. L'offre l'a ramenée à 4,48 millions d'euros. Selon la législation européenne, il ne faut pas d'appel d'offres en dessous de cinq millions d'euros. Il apparait désormais que les coûts se montent à 6,65 millions", dit encore Kris Merckx.