Une nouvelle école secondaire dès septembre à Auderghem

une nouvelle classe dans un immeuble de bureau
une nouvelle classe dans un immeuble de bureau - © rtbf

Elle s'appelle "de l'autre côté de l'école", un nom directement inspiré de l'univers de Lewis Caroll et revendique une pédagogie active d'inspiration Freinet. Ce nouvel établissement ouvrira 5 classes de première secondaire dès le 2 septembre. En attendant la rentrée, parents et enseignants terminent l'aménagement des locaux. Il a fallu 4 années de démarches et de tâtonnements pour que ce projet voit enfin le jour.

Un bruit de foreuse en fond sonore, Alan Lenglet nous recoit entre les seaux de peinture et les nouveaux tableaux qui viennent d'arriver. L'aménagement des locaux de la nouvelle école d'Auderghem se termine et ce papa affiche un franc sourire quand il évoque le chemin accompli.

Pour ses enfants, ils voulait une école qui suive la pédagogie choisie en primaire. Mais à Bruxelles, le manque de places en secondaire l'ont convaincu, il y a 4 ans déjà, de créer avec d'autres parents, une nouvelle école. "On a beaucoup tâtonné", se rappelle-t-il avec humour. "C'est ce qu'on appelle le tâtonnement expérimental en pédagogie Freinet, mais c'est comme ça qu'on apprend le plus." 

Trouver des locaux adaptés

L'une des difficultés principales fut de trouver des locaux adaptés. Ils ont finalement opter pour un immeuble de bureaux dont les volumes ont été reconvertis en salles de classe. Pour cela il a fallu compter sur la mobilisation des parents et sur toutes les bonnes volontés disponibles. Pour l'heure, les classes de première année sont terminées mais les travaux se poursuivront au cours de prochaines années au fil de la scolarité des élèves.

Pour créer cette école, ils bénéficient des subventions de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour les frais de fonctionnement et du paiement du salaires des enseignants. Reste quand même à trouver plusieurs centaines de milliers d'euros pour équiper les classes et faire vivre l'école. Alan Lenglet et les autres membres de l'ASBL en appellent donc aux dons et autres formes de sponsoring.

La direction et le corps enseignant n'ont pas non plus une grande expérience quant il s'agit d'ouvrir une nouvelle école, a fortiori une école à pédagogie active puisqu'il n'existe pas de formation adaptée en Communauté française. Pourtant à quelques jours de la rentrée, le moral est au beau fixe. Tous voient enfin le bout du tunnel et la perspective d'entendre bientôt des voix d'adolescents "de l'autre côté de l'école".

Véronique Fievet

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK