Une marche funèbre pour enterrer les 24 heures vélo de Louvain-la-Neuve

Une marche funèbre pour enterrer les 24 heures vélo de Louvain-la-Neuve
Une marche funèbre pour enterrer les 24 heures vélo de Louvain-la-Neuve - © BRUNO FAHY - BELGA

Des représentants des collectifs de l'animation à Louvain-la-Neuve, à savoir les cercles étudiants, les régionales, les kots-à-projet et l'Assemblée générale des étudiants de Louvain (AGL), ont organisé mercredi un rassemblement sur la place Galilée, suivi d'un cortège funèbre qui a rassemblé une cinquantaine de personnes et s'est rendu jusqu'au bas de la rue des Wallons pour déposer une gerbe de fleurs devant le monument érigé en 2006 lors de la 30e édition des 24 heures vélo. Il s'agissait de marquer le coup, après l'annulation de la 40e édition, initialement prévue ce mercredi.

Le traditionnel décompte marquant le début des 24 heures vélo a été scandé sur la place Galilée par environ 200 personnes, avant une minute de silence. Le chant des Wallons, cher aux étudiants, a également été chanté lors de cette action destinée à "faire le deuil des 24 heures vélo".

Cette annulation semble s'ancrer dans une dynamique enclenchée il y a déjà quelques années et qui constitue manifestement une menace pour l'ensemble de l'animation sur le site de votre commune

Dans la foulée du cortège funèbre, les étudiants ont adressé une lettre ouverte au bourgmestre Jean-Luc Roland (Ecolo). Les responsables des quatre collectifs de l'animation à Louvain-la-Neuve se disent inquiets pour l'avenir de l'animation étudiante dans la cité universitaire. Ils demandent quelle place le bourgmestre est-il prêt à réserver aux étudiants, et voudraient des garanties pour que d'autres événements ne soient pas annulés.

"Nous regrettons que le délire sécuritaire ait atteint jusqu'à l'emblème du folklore louvaniste, en ce qu'il fédère l'ensemble de la population de Louvain-la-Neuve. Mais ce que nous regrettons par dessus tout, c'est que cette annulation semble s'ancrer dans une dynamique enclenchée il y a déjà quelques années et qui constitue manifestement une menace pour l'ensemble de l'animation sur le site de votre commune", écrivent au bourgmestre les représentants des cercles étudiants néolouvanistes, des régionales, des kots-à-projet et de l'Assemblée générale des étudiants de Louvain (AGL).

Le bourgmestre Roland a expliqué à plusieurs reprises qu'il ne voulait pas nuire aux animations étudiantes, mais les faire évoluer pour qu'elles s'intègrent au mieux dans la vie de la ville. Les signataires de la lettre ouverte, relevant les efforts déjà réalisés, affirment avoir l'impression d'une collaboration à sens unique.

"Quelle place seriez-vous prêt à réserver aux étudiants au sein de la démocratie communale ? Comment pouvez-vous garantir que d'autres événements ne soient pas annulés pour les mêmes raisons? ", interrogent les signataires de la lettre ouverte.

Les 24 heures vélo, qui devaient fêter leur 40e anniversaire ce mercredi, ont été annulées par le Centre sportif étudiant (CSE): les organisateurs ont constaté que les mesures de sécurité imposées dans le cadre de la menace terroriste entrainaient des surcoûts trop importants et ne cadraient pas avec l'esprit de la manifestation.

Les étudiants s'attendent à accueillir plus de monde cette nuit dans les salles d'animation. Ils ont lancé un appel mercredi pour que la fête se passe au mieux, et rappelé les différentes actions menées depuis des années pour une consommation d'alcool responsable.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK