Une immense fierté pour l'adjudant-major Marc Danhier qui sera le porte-fanion du Roi le 21 juillet

La date du 21 juillet approche à grands pas. Chaque année, lors du défilé militaire, un sous-officier, dont la carrière est exemplaire, est choisi par le Chef de la Défense pour porter le fanion de Commandement du Roi. Une fonction prestigieuse.
C'est un militaire caserné à Spa du Bataillon 12e de Ligne Prince Léopold - 13e de Ligne qui a été sélectionné. Il s'agit de l'adjudant-major Marc Danhier. Rencontre.

Actuellement en mission à Bruxelles

L'adjudant-major Marc Danhier fait partie du Bataillon 12e de Ligne Prince Léopold - 13e de Ligne. En ce moment, à Bruxelles, il participe à l'opération OVG (Operation Vigilant Guardian).

Depuis janvier 2015, dans les rues, des militaires forment des patrouilles avec la police. Pour que les opérations se passent sans problème, il faut bien sûr coordonner le travail des militaires. C'est le quotidien de l'adjudant-major: "Nous devons toujours être certain qu'il y a assez de personnel présent dans la zone de travail. C'est un travail d'équipe".

Fortement soutenu par son Chef de Corps

A 55 ans, l'adjudant-major Marc Danhier reste opérationnel et peut quitter son bureau pour aller renforcer les équipes sur le terrain.
Son Chef de Corps, le Lieutenant-colonel Manuel Monin, a envoyé au Chef de la Défense la candidature de son sous-officier pour qu'il accomplisse une mission spéciale le 21 juillet.
Et c'est précisément Marc Danhier qui a été choisi parmi les candidats.
Lors du défilé militaire, il sera porte-fanion de Commandement du Roi. Réaction: "Waouh !, dit-il.  Je savais que mon Chef de Corps m'avait proposé pour être le porte-fanion de Commandement du Roi. J'ai été très surpris d'être l'heureux élu. Je suis content et très fier".

Des qualités mises en évidence

Le lieutenant-colonel Manuel Monin a mis en évidence les qualités de son collaborateur: "Je voudrais souligner trois caractéristiques chez l'adjudant-major Marc Danhier. Tout d'abord sa longévité opérationnelle. Du premier au dernier jour, il est resté opérationnel. Deuxièmement, c'est un excellent conseiller. Il connait très bien l'unité. Ses conseils sont toujours pertinents. Enfin, c'est un pédagogue. J'ai été jeune Chef de Corps et il a fait preuve d'énormément de patience et de pédagogie pour nous apprendre le métier".

Pas de faux pas

Lors du défilé, quelque soit la météo le 21 juillet, l'adjudant-major Danhier n'aura pas le droit à l'erreur. Il le sait: "Il faudra être très concentré. Le faux pas ne sera pas permis du début jusqu'à la fin. Je devrai rester debout environ 2 h 30. Je suis prêt !".

Un professionnel qui n'a pas besoin d'entraînement

D'ici vendredi prochain et malgré la charge de travail, le Chef de Corps du 12e de Ligne de Spa va-t-il octroyer des temps libres à son sous-officier pour qu'il se prépare ? "Non, répond le lieutenant-colonel Manu Monin. L'adjudant-major Danhier va participer aux répétitions. Il est de faction OVG. Il va juste s'éclipser pour répéter. C'est un professionnel et il n'a pas besoin d'entraînement".  

Confiance totale

La confiance des supérieurs envers l'adjudant-major Marc Danhier est totale.
C'est une des dernières missions qu'il accomplira. Dans quelques mois, il prendra sa retraite avoir avoir passé quarante ans au service de la Défense.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir