Speed-crowdfunding: quand une startup lève 100 000 euros en huit minutes

Face caméra, la jeune entreprise bruxelloise vante les mérites de son produit.
Face caméra, la jeune entreprise bruxelloise vante les mérites de son produit. - © RTBF

Après le financement participatif classique, le "speed-crowdfunding" fait son apparition. Une des premières expériences du genre a eu lieu ce lundi à Bruxelles. Une startup bruxelloise s'est donné une heure pour lever 100 000 euros. Le principe? Réunis dans une salle devant une caméra, les porteurs du projet tentent de séduire de potentiels investisseurs qui, eux, sont derrière leur écran d'ordinateur.

"Vous vous glissez dans les draps. Et là, les ennuis commencent. Le nez se bouche, les yeux piquent. On a ici un produit magnifique qui change la vie des allergiques." Devant la caméra, les responsables de cette jeune entreprise s’improvisent publicitaires. Ils vantent les mérites de leur produit anti-acariens. C'est qu'ils veulent grandir. Et pour cela, ils doivent emprunter 100 000 euros à des particuliers.

Si une campagne de crowdfunding dure d'habitude d'un à deux mois, Pierre Buffet et son associée ont voulu relever le défi de réunir cette somme en seulement une heure: "on n’est pas une nouvelle société. Par rapport aux autres campagnes classiques dont on entend tout le temps parler, on se devait de se démarquer, dit le cofondateur d'Acar’Up. Cela fait deux ans qu’on est là, on a un produit très innovant, on continue à innover sur d’autres produits, on devait aussi innover dans notre manière de se financer."

Ces expériences de crowdfunding "express" risquent bien de se multiplier à l'avenir. "L’idée est de créer un momentum, un évènement. " glisse Guillaume Desclée, cofondateur de My Micro Invest, la plateforme de financement participatif qui a mis sur pied cet évènement.

La campagne du jour a en tout cas très bien fonctionné. Il n'a fallu que huit minutes à la jeune entreprise bruxelloise pour franchir la barre espérée des 100 000 euros.

Jérôme Durant

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK