Une future maison de repos contestée à Nivelles

Détruire un ancien couvent pour construire un home pose problème à Nivelles
Détruire un ancien couvent pour construire un home pose problème à Nivelles - © Flickr - (ShironekoEuro(away)

Démolir l'ancien couvent de l'Enfant-Jésus, pour en faire une maison de repos, ça ne plaît pas à tous les riverains. La Région wallonne vient pourtant d’accorder le permis. La commune aussi est favorable à l’idée. Les riverains pourraient introduire un recours au Conseil d'Etat.

Un home de 120 lits, une quarantaine d'appartements en résidence-service, la ville de Nivelles est pour ce projet. "Nous avons estimé que, soit nous pouvions laisser ce bâtiment sans projet, à l’abandon pendant plusieurs années, avec le risque de voir apparaître un chancre dans la ville. Soit on pouvait soutenir un projet qui correspond à un besoin de la société, à savoir l’accueil du troisième âge", avance comme arguments Valérie Debue, échevine de l’urbanisme de Nivelles.

Le fonctionnaire -délégué de la province a, lui, fait un autre choix. Il refuse le permis notamment à cause de l'intérêt historique du site. Le dossier atterrit finalement sur le bureau du ministre wallon de l'Aménagement du territoire, Philippe Henry et là,  revirement de situation, son administration centrale donne un avis favorable. Raisons invoquées : le couvent n'est pas classé et les maisons de repos manquent cruellement à Nivelles.

Un permis accordé au grand dam de Jean-Yves Stuyckens, un riverain qui veut sauver le couvent de la démolition : "J’espérais au moins qu’on puisse sauver ne fusse qu’une partie de la chapelle, qui date de 1837 et me semble-t-il, présente un intérêt incontestable".

Rameuter un maximum de contestataires, pour introduire un recours un conseil d’Etat, c'est le but de ce riverain.

Colette Jaspers avec Monika Wachter

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK