Une formation pour bien accueillir les Chinois dans son magasin, son restaurant ou son café

L'implantation de projets d'envergure chinois à Liège, Charleroi ou encore en Brabant wallon, a pour conséquence d'installer toute une série de travailleurs chinois sur notre territoire.
L'implantation de projets d'envergure chinois à Liège, Charleroi ou encore en Brabant wallon, a pour conséquence d'installer toute une série de travailleurs chinois sur notre territoire. - © PxHere

C'est une idée du SNI, le Syndicat neutre pour indépendants. Objectif : faire connaissance avec les coutumes commerciales chinoises.
Ces formations seront données là où les entreprises chinoises sont ou vont s'installer. Par exemple à Louvain-la-Neuve (avec le futur CBTC, le Centre belgo-chinois de technologies), à Liège (avec Alibaba) ou encore Charleroi (avec Thunder Power et les voitures électriques).

"L'implantation de projets d'envergure chinoise à Liège, Charleroi ou encore en Brabant wallon, a pour conséquence d'installer toute une série de travailleurs chinois, d'expatriés, explique Christophe Wambersie, secrétaire général du SNI. Avec les associations de commerçants, le SNI a souhaité être dynamique et proactif : de mettre le commerce indépendant à jour et à heure par rapport au commerce chinois. On prépare donc des formations de trois soirées (2-3 heures chacune) pour les commerçants indépendants. Au cœur de ces formations, on aborde l'approche 'consommation' des Chinois. Quelles sont leurs habitudes ? Négocient-ils ? Comment ? Quels sont les points sur lesquels il faut être particulièrement attentif ? Un comportement que les commerçants belges doivent pouvoir décoder pour mieux appréhender la relation avec ces futurs clients."

Les formations devraient commencer au mois d'avril.

Archives : Journal télévisé 26/12/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK