Un "incident grave" fait un blessé sur la base militaire de Florennes

Un chasseur-bombardier F-16 a été complètement détruit jeudi après-midi par une explosion lors d'un entretien au sol sur la base de Florennes, un accident qui a fait un blessé léger (et non pas deux comme annoncé dans un premier temps). L'homme souffre de problèmes auditifs dus au souffle de l'explosion.

Dans un communiqué, La Défense déclare qu'"un incendie s’est déclaré au cours de travaux de maintenance sur un F-16. L'avion a brûlé. Un deuxième avion a subi des dommages collatéraux".

"Pour des raisons indéterminées, un avion a pris feu sur une plate-forme à l'extérieur. Une enquête sera menée pour déterminer les cause de l'incident qui ne sont pas encore connues en ce moment", explique Didier Di Giovanni, lieutenant-colonel responsable des activités aériennes sur la base de Florennes, au micro de la RTBF.

Une enquête a été ouverte. Le Parquet fédéral est descendu sur place.

La base de Florennes abrite le 2e wing tactique, équipé d'une bonne vingtaine de F-16 et disposant de deux escadrilles, la 1re et le 350e. Quatre de ces avions, servis par une cinquantaine de personnes, sont déployés depuis début septembre et pour quatre mois sur la base aérienne de Siauliai (Lituanie) dans le cadre de la mission de police aérienne de l'Otan baptisée BAP ("Baltic Air Policing").

La composante Air disposait, avant la perte de cet appareil - et éventuellement d'un second -, de 54 F-16, des avions vieillissants, livrés entre fin 1982 et 1991, dont le gouvernement a lancé la procédure de remplacement dans le cadre d'un marché d'un montant initial de 3,6 milliards d'euros.

>>> À lire aussi : Tous les avions furtifs F-35 cloués au sol après un crash aux Etats-Unis

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK