Une exploitation de volailles vandalisée à Gembloux par des antispécistes

Une exploitation de volailles vandalisée à Eghezée par des antispécistes
Une exploitation de volailles vandalisée à Eghezée par des antispécistes - © Tous droits réservés

Christian Many a découvert les dégâts lundi matin en visitant son élevage de poulets. Toutes les trappes des poulaillers étaient cassées, les portes grandes ouvertes et les clôtures extérieures abattues. "Je me suis dirigé vers mon deuxième bâtiment et là j’ai vu des tags qui disaient, Stop au spécisme, ouvrons les cages. Alors que j’ai un élevage biologique au milieu des champs avec un parcours extérieur. Elles ne sont pas du tout en cage mes volailles !"

Les 13.000 poulets s’étaient enfouis dans les champs alentour et l’agriculteur n’a pas eu de difficulté à les rassembler avant de porter plainte. C’est la première fois que cet élevage de poulets bios est vandalisé. Christian Many lui n’avait même jamais entendu parler de spécisme jusqu’à aujourd’hui. "J’ai pris mon GSM pour voir la signification de ce mot et j’ai vu que c’était une question de hiérarchie entre les êtres vivants. (Ndlr : l'antispécisme est un mouvement qui revendique une égalité entre les différentes espèces vivantes et plus particulièrement qui refuse de placer l'espèce humaine au dessus de toutes les autres) Moi je suis tout à fait contre cette idée-là. Pour moi, il y a les humains et puis après, il y a le reste."

En attendant que Christian répare ses clôtures, ses poulets bios sont privés de sortie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK