Une douche à la place d'une baignoire pour les seniors à Courcelles

Micheline Gervasi dans sa salle de bains
Micheline Gervasi dans sa salle de bains - © Tous droits réservés

Ne plus savoir sortir de sa baignoire, ou glisser dedans et se faire mal, c'est une mésaventure que redoutent de vivre les personnes âgées. La société de logements sociaux "A chacun son logis" à Courcelles a donc décidé de proposer à ses locataires de plus de 65 ans de transformer leur baignoire en douche, ou de placer des poignées dans les baignoires. Voilà une nouvelle qui ravit Micheline Gervasi. Elle est locataire et porte-parole des locataires d'A Chacun son logis. "Vous savez, j'ai 69 ans et je suis encore physiquement en pleine forme. Mais quand je prend un bain, j'ai des difficultés à me relever ! Je n'ai aucun handicap mais l'âge est là".

Micheline connaît des locataires qui ont déjà eu des soucis. "Oui, il y a cette dame qui a glissé dans sa baignoire en voulant se relever. Elle s'est cassé le bras. Heureusement que son mari était là pour l'aider à sortir."

Entièrement gratuit

Ce type d'accident est donc plus fréquent qu'on ne le pense. Ce qui a incité la société "A chacun son logis" à poser un geste social. Christine Sweert, sa présidente, nous explique : "C'est une mesure que nous proposons à tous nos locataires de 65 ans et plus ainsi qu'aux personnes à mobilité réduite. Nous leur offrons de transformer leur baignoire en douche. Et pour ceux qui, comme Micheline, n'ont pas la place pour installer une douche, on fixera des poignées dans et autour de la baignoire afin qu'on puisse se relever plus facilement". Une mesure qui devrait intéresser beaucoup de monde, mais une question taraude les locataires : qui va payer ?

Christine Sweert est très claire : "Cela ne leur coûtera rien du tout, tout sera gratuit."

L'initiative vient d'être lancée par le conseil d'administration de la société de logements sociaux. Les candidats sont invités à se faire connaître courant du mois de janvier.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK