Une députée CD&V veut développer le camping à Bruxelles

Bruxelles ne compte qu’un camping, à Ixelles, de 80 places.
Bruxelles ne compte qu’un camping, à Ixelles, de 80 places. - © Flickr – zigazou76

Bruxelles ne compte qu'un seul camping, de 80 places ramassées autour d'une église du quartier européen. Pour la députée bruxelloise CD&V Bianca de Baets, c'est trop peu ! Elle estime que la Région se prive ainsi de nombreux touristes.

France, Hollande, Suisse… Ils viennent d'un peu partout en Europe, adorent voyager mais n'ont pas vraiment un budget très extensible. Alors ce qui les amené dans ce camping d'Ixelles, c'est d'abord le prix. "Quand on voyage à pied, avec un sac à dos et une tente pour deux, payer vingt euros… c’est tout bonnement incroyable ! Surtout que l’on est en plein centre-ville, à deux pas de tout !"

Sauf qu'ici, à Ixelles, il n'y a que 80 places. Et le camping n'est ouvert que les deux mois d'été. Bref, l'offre est très limitée. Ce que regrette Bianca De Baets, député bruxelloise CD&V. "On doit développer tous les réseaux possibles pour mettre en valeur notre ville. Et donc nous devons aussi diversifier l’offre au niveau hébergement."

Et de ce fait attirer les touristes avec un petit budget. "Oui, mais pas seulement, reprend Bianca de Baets. Il y a aussi les jeunes et les familles qui aiment camper."

La député évoque le Bois de la Cambre comme lieu d'accueil potentiel d'un terrain de camping. Elle demande en tous cas à la Région et à la ville de Bruxelles d'étudier toutes les solutions possibles.

De son côté, Patrick Bontinck, le directeur-général de Visit Brussels (le bureau du tourisme bruxellois) estime que "ce n’est pas une priorité. On dispose de solides alternatives en termes de logement pour ceux qui voyagent avec leur sac à dos. C’est très développé à Bruxelles. Faut-il dès lors en développer d’autres ? Pas spécialement."

Bruxelles compte plus de 1000 lits en auberge de jeunesse. Et c'est sans compter les hôtels pour jeunes qui se développent. Le dernier en date a ouvert ses portes le long du canal en mai dernier.

Pierre Vandenbulcke

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK