Une délégation de haut niveau au Fab Lab de Charleroi

Une délégation de haut niveau au Fab Lab de Charleroi
Une délégation de haut niveau au Fab Lab de Charleroi - © Tous droits réservés

Ce sont des invités un peu inhabituels que la coordinatrice du Fab Lab de Charleroi, Delphine Dauby, a accueilli aujourd'hui. Venus de la République Démocratique du Congo, la délégation, composée de représentants et consultants du gouvernement, souhaitait découvrir les lieux et surtout le matériel de haute technologie mis à disposition des candidats entrepreneurs pour la fabrication de prototypes : scanners et imprimantes 3D, découpeuses laser, thermoformeuses...   « 60% de la population congolaise à moins de 25 ans », explique Ezékiel Biduaya, directeur général adjoint de l'office de promotion des PME congolaises. « C'est un réservoir de travail immense. Mais nous sommes confrontés à un taux de chômage extrêmement important. Pour ces jeunes, nous devons donc veiller à offrir les outils et particulièrement les outils numériques afin de leur permettre de créer leur propre activité. Nous devons veiller à développer et favoriser l'entrepreunariat».

Directeur général, du MediaLab et consultant pour le gouvernement congolais, Félix Mangwangu justifie le choix de Charleroi pour cette visite consacrée aux activités numérique : « Le choix de Charleroi n'est pas du tout innocent. C'est une ville qui a connu la prospérité avant d'être confrontée à un déclin et qui a tout de suite dû trouver des solutions pour se relever et se réorienter, transformer son économie et stimuler l'entrepreunariat. Ce sont des défis semblables qui sont face à nous au Congo. Ce Fab Lab est un lieu consacré à l'innovation. C'est inspirant. C'est le genre de projet qu'on souhaiterait implémenter au Congo, le genre de partage de connaissances qu'on souhaite initier. Nous sommes à un degré très faible de ce que le numérique devrait être chez nous. Le numérique au service de la population, particulièrement. Pour créer de l'activité économique, de la richesse, de l'efficacité. On est venu s'inspirer de ceux qui ont de l'avance à ce niveau-là afin de voir comment on peut le matérialiser et le contextualiser par rapport à nos problématiques congolaises ».

Charleroi a fait ces derniers temps du développement des outils numériques et des activités digitales une priorité. Un virage souhaité et qui semble intéresser hors de nos frontières. Après la délégation congolaise ce mercredi matin, la coordinatrice du Fab Lab de Charleroi, Delphine Dauby, accueillait cet après-midi des visiteurs canadiens avant de terminer la journée en compagnie d'allemands et de roumains. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK