Une crèche namuroise accueille les enfants malentendants

Photo d'illustration
Photo d'illustration - © Flickr - Orangachang

Depuis le 3 septembre, la crèche Piconette, peut accueillir jusqu'à 5 enfants sourds ou malentendants de 3 mois à 3 ans. Les puéricultrices ont reçu une formation en langue des signes et ont été rejointes par une nouvelle collègue elle-même sourde. C'est une première à Namur et surtout en Communauté française.

Une initiative que l’on doit à l’ASBL Ecole et Surdité qui a élaboré un enseignement bilingue "Français-langue des signes" au niveau maternel, primaire secondaire et universitaire. La crèche était donc un chaînon manquant. Anne Lamotte est maman d'une petite fille sourde, Eloïse, aujourd'hui âgée de 9 ans : "Savoir qu’il y a un milieu d’accueil qui donne à son enfant ce dont il a besoin dans le respect de ce qu’il est ça, permet, en tant que parents de se poser et d’avoir à vivre ce que l’on a à vivre".

Un soulagement pour les parents souvent démunis face à la surdité de leur enfant. Mais aussi une expérience très enrichissante pour les petits camarades entendants, explique Marie-Noëlle Legrain, assistante sociale à l'asbl SONEFA qui gère le secteur de la petite enfance. "Dès le départ, quand le premier enfant sourd est arrivé, on a tout de suite senti que certains enfants avaient bien compris qu'elle était sourde. Donc, spontanément ils venaient se situer face au visage de cette petite fille pour communiquer et déjà commencer à imiter certains signes. Maintenant que notre collègue puéricultrice est là, je vois de plus en plus d’imitations. Pour nous, cet enfant sourd est vraiment accueilli au sein d’une crèche entendante mais comme tout autre enfant".

Adrien Leleu

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK