Ottignies s'oppose au centre commercial.... de Wavre et réclame une consultation populaire

L'ancien site Philips tel que souhaité par le promoteur à l'avenir. Son projet est à l'origine d'une controverse entre les villes de Wavre et d'Ottignies
L'ancien site Philips tel que souhaité par le promoteur à l'avenir. Son projet est à l'origine d'une controverse entre les villes de Wavre et d'Ottignies - © ville de Wavre

Après Namur, après Ottignies-Louvain-la-Neuve la Neuve, Wavre aura t elle droit à une consultation populaire à propos d'un projet de centre commercial ? L'idée est soufflée par l'échevin du commerce d'Ottignies. Cédric Dumonceau ne voit pas d'un très bon œil le projet de ses collègues de Wavre. Projet qui concerne l'ancien site Philips. Le terrain de 35 000 m² pourrait être réaménagé, partiellement, en centre commercial. 7 magasins  qui s'étaleraient sur une surface totale de 9 000 m², c'est le projet porté par un promoteur. Il veut y accueillir des enseignes, notamment de bricolage. La ville de Wavre le soutient.
Ce que ne comprend pas Cédric Dumonceau.

"Wavre possède déjà un magasin de bricolage, près de son centre. Le projet sur le site Philips va surtout pénaliser Ottignies et Court-Saint-Étienne qui possède aussi de belles enseignes de bricolage."

Comme la ville de Wavre s'était opposée à l'extension de l'Esplanade à Louvain-la-Neuve, Ottignies s'oppose à son tour à la création de l'espace commercial dans le zoning industriel de Wavre. Parmi les critiques formulées par la ville d'Ottignies-Louvain-la-Neuve, la concurrence déloyale, une déstructuration de l'offre commerciale et un manque de vision pour un bon aménagement du territoire dans le chef des élus wavriens.

Chacun semble défendre son pré carré

L'échevin va plus loin. Comme ça a été le cas pour le projet d'extension de l'Esplanade récemment à Louvain la Neuve, il trouverait normal que la population et les commerçants locaux se saisissent du dossier pour réclamer une consultation populaire.

Peu de chances cependant de voir ses vœux exaucés dans l'immédiat. En effet, le code de la démocratie locale interdit toute consultation populaire dans les 16 mois qui précèdent les élections communales. Il faudrait donc de toute façon attendre l'après-élections d'octobre 2018. Ces contraintes, Cédric Dumonceau ne peut pas les ignorer mais sa sortie sert aussi à mettre une certaine pression sur ses voisins wavriens.

"Le pôle Wavre Louvain-la-Neuve Ottignies mérite une réflexion d'urbanisation globale, qui doit être faite en commun. J'espère qu'un jour, le bon sens prendra le dessus."

Par ailleurs, Cédric Dumonceau tacle le projet de Wavre en le qualifiant d'aberration commerciale. Pas sûr, dans ces conditions, que l'invitation pour une grande concertation arrive tout de suite.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir