Une combattante anversoise de l'Etat islamique écope de cinq ans de prison

Une combattante anversoise de l'Etat islamique écope de cinq ans de prison
Une combattante anversoise de l'Etat islamique écope de cinq ans de prison - © Belga

Saïda El Mimouni, une combattante de l'Etat islamique (EI) originaire de Borgerhout, a été condamnée à cinq ans de prison et à une amende de 8.000 euros mardi. La compagne de Rachid Iba, membre de Sharia4Belgium, avait rejoint la Syrie en mars 2013 et avait prêté allégeance, comme son compagnon, à l'EI. Elle était absente à son procès. Le parquet fédéral a également ordonné la déchéance de sa nationalité belge ainsi que son arrestation immédiate.Partie le 8 mars 2013 avec son fils, Saïda El Mimouni est arrivée en Syrie en avril.

Son mari, le militant belge Rachid Iba de Sharia4 Belgium, était déjà en Syrie à l'époque. Le couple a prêté allégeance à Majlis Shura Al-Mujahideen, puis au groupe terroriste État islamique. En Syrie, Saïda El Mimouni a également retrouvé son frère Brahim El Mimouni et la compagne de celui-ci, Ilhame Hajji. Saïda El Mimouni était rentrée fin 2014 en Belgique, où elle a donné naissance à son deuxième fils en janvier 2015. Deux mois plus tard, elle rejoignait à nouveau la Syrie via la Pologne et l'Ukraine.

Les troupes de la coalition internationale ont récemment retrouvé un contrat de mariage validé par un juge de l'État islamique. Ce document certifie que Saïda El Mimouni est mariée depuis mai 2017 à un combattant tunisien, ce qui laisse supposer que Rachid Iba est décédé. Ce dernier avait été condamné à huit ans de prison dans le procès de 2015 contre Sharia4Belgium, à Anvers. Brahim El Mimouni avait, lui, écopé de 10 ans de prison. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK