Une classe pas comme les autres dans une yourte

La yourte a été installée en janvier, comme solution provisoire pour augmenter le nombre de places en attendant l'ouverture d'une autre école communale.
La yourte a été installée en janvier, comme solution provisoire pour augmenter le nombre de places en attendant l'ouverture d'une autre école communale. - © RTBF

Dans le village de Faulx-Les-Tombes, 23 enfants de la 1ère à la 4ème primaire ont fait leur rentrée dans une classe assez particulière, une yourte.

Elle a été installée en janvier, comme solution provisoire pour augmenter le nombre de places en attendant l'ouverture d'une autre école communale. La direction et l'enseignante qui a porté le projet ne voulaient pas de blocs préfabriqués et ont reçu l'autorisation de construire une yourte.

A quoi ça ressemble une classe dans une yourte ?

En fait… à une vraie construction en dur ! N'imaginez surtout pas une tente en tissus plantée dans les champs. La structure est en bois, il y a deux portes vitrées. Une seule pièce avec, au centre, un puits de lumière. Dans un coin, un poêle à pellets.

Mais la yourte n'était pas le but en soi, elle s'intègre dans un projet pédagogique. "J'avais envie de proposer une pédagogie où les enfants sont vraiment acteurs de leurs apprentissages, où ils apprennent dans le plaisir, nous répond Julie Degroote. Cela permet aussi de mélanger les niveaux d'âge, ce qui fait que les enfants travaillent beaucoup ensemble. Ils s'expliquent plus les choses. Et puis, je voulais aussi une pédagogie dans laquelle les enfants prennent des décisions et sont citoyens à part entière."

Pourquoi une yourte ?

Parce que dans une yourte, ronde, on n'occupe pas l'espace de la même façon que dans un carré. Il n'y a pas de premier ni de dernier rang et ça, c'est tout à fait raccord avec une pédagogie qui se veut active. "Le cercle est vraiment intéressant à plus d'un titre. Il permet de se rassembler régulièrement. Il permet à chacun d'avoir une visibilité, que chacun ait sa place. Et puis, comme les enfants travaillent beaucoup en autonomie, en atelier libre, avec le cercle, j'arrive à avoir une vision rapide de l'ensemble de l'espace."

Cela dit, pas question d'ouvrir de nouvelles yourtes ! L'objectif reste une nouvelle école communale. La yourte, elle, deviendra alors une bibliothèque ou un atelier artistique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK