Une campagne pour promouvoir une utilisation écologique et intelligente du bois de chauffage

La campagne « La Maîtrise du feu »  vise à  promouvoir un bois local et durable et surtout à informer les utilisateurs pour qu’ils brûlent ce combustible dans les meilleurs conditions.
La campagne « La Maîtrise du feu » vise à promouvoir un bois local et durable et surtout à informer les utilisateurs pour qu’ils brûlent ce combustible dans les meilleurs conditions. - © Tous droits réservés

Les revendeurs de bois sont très sollicités pour l’instant. Ce combustible continue d’avoir la cote : un Wallon sur dix l’utiliserait pour se chauffer. Son prix reste attractif et surtout il varie peu contrairement au mazout par exemple qui est soumis à des grosses fluctuations.

" On ne chôme pas pour l’instant avec les températures qui baissent. Je livre toute la journée ", explique Michel Pirotte revendeur de bois de chauffage depuis près de 50 ans. Installé à Courcelles, son entreprise ne vend que du bois belge. " C’est important d’acheter local. Nous avons suffisamment de forêts en Belgique ! "

Acheter du bois de chauffage coupé dans nos forêts est-ce suffisant pour parler d’un combustible écologique ? Non, répondent les instigateurs de la campagne " La Maitrise du feu ".

Pour être le moins polluant possible, le bois doit évidemment être durable, sec et de bonne qualité mais il doit aussi être brûlé dans de bonnes conditions. Un poêle récent et performant permettra par exemple une bonne combustion et donc diminuera les émissions de fumée. La technique d’allumage fera aussi la différence.

" Nous appelons ça la technique de l’allumage inversé ", explique Pierre-Louis Bombeck expert bois-énergie au sein de l’asbl ValBiom qui pilote la campagne. " Ça signifie que l’on met d’abord les grosses bûches puis des bûchettes et enfin le bois d’allumage et les allume-feu au sommet de la pyramide. Ça permet d’avoir une bonne combustion et d’allumer son feu proprement ".

Julien Hoyaux conseiller au sein de l’Agence Wallonne de l’Air et du Climat rappelle également que le bois de chauffage s’il est local et issu de forêts durables présente un bilan carbone neutre : " L’arbre a capté durant sa croissance du CO2 et ce gaz carbonique va s’échapper quand le bois sera brûlé mais il sera ensuite à nouveau absorbé. "

Cette campagne soutenue par de nombreux acteurs du secteur s’inscrit dans un contexte plus large de lutte contre le changement climatique et de mise en œuvre du Plan Air-Climat-Energie (PACE) par la Wallonie.

Les informations se trouvent sur le site internet www.lamaitrisedufeu.be

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK