Une blanchisserie solidaire voit le jour à Farciennes, autour d'un projet de réinsertion professionnelle

Fer à repasser en main, les travailleuses ont reçu une formation pour revenir dans le circuit du travail (illustration).
Fer à repasser en main, les travailleuses ont reçu une formation pour revenir dans le circuit du travail (illustration). - © DR

Faire sa lessive, déposer du repassage… le CPAS de Farciennes vient d’inaugurer sa blanchisserie solidaire. Un projet d’insertion professionnelle soutenu par des fonds européens, mais qui apporte aussi de nouveaux services aux habitants de Farciennes à des prix démocratiques. Hugues Decaluwé a visité les lieux, voici son reportage.

Nous avons poussé la porte de cette blanchisserie un peu particulière. Fer à repasser en main, Claudia Legitimo est l’une des travailleuses formées tout récemment et qui, grâce à cette blanchisserie, est revenue sur le circuit du travail. "Grâce à ma conseillère du service social, j’ai suivi une formation à l’ASBL Le Levain, d’une durée de trois mois. Suite à quoi, mon évaluation a été positive et j’ai pu signer un contrat ici au CPAS de Farciennes."

Aux côtés de ces travailleuses, deux assistantes sociales du CPAS farciennois travaillent également à la réussite de ce projet. "Ce sont vraiment les personnes qui peuvent être intéressées par leur passage sur le moment présent, mais aussi pour leur projet professionnel futur, déclare Laura Mazuin. Donc, il y a vraiment un projet de réinsertion, ce n’est pas se mettre au travail pour se mettre au travail et stop après. Non, c’est vraiment pour un projet durable."

Au-delà du projet de réinsertion sociale et professionnelle, cette blanchisserie solidaire est aussi un nouveau service pour les Farciennois. "On l’a appelée 'buanderie solidaire' parce que ça porte bien son nom. On ne veut pas que ce soit réservé exclusivement à un public dit 'défavorisé'. Ça répond à un besoin et à une demande citoyenne", déclare Patrick Lefevre, président du CPAS.

Cette blanchisserie solidaire est située rue Joseph Bolle. Elle rejoint sur le site d’autres services déjà à la disposition des Farciennois, comme l’épicerie sociale.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK