Une baisse de 10% des voitures provoque une chute de 40% des embouteillages à Bruxelles

Rue de la Loi, à 11h, mi-août.
Rue de la Loi, à 11h, mi-août. - © Tous droits réservés

Pendant les vacances, la circulation est beaucoup plus fluide à Bruxelles et il suffit de passer par la rue de la Loi pour s'en rendre compte. L'automobiliste bruxellois aurait-il bouclé ses valises pour partir vers des destinations plus exotiques ? Selon Bruxelles Mobilité, la réponse est non ou en tout cas : c'est plus compliqué que ça !

Selon le service public régional, les vacances d'été marquent en effet une baisse d'à peine 10% des voitures dans les rues de Bruxelles. Toutefois, l'impression de circuler dans des rues dégagées est réelle car cette légère diminution provoque une chute de... 40% des embouteillages. 

L'attitude des usagers est différente

"Il y a deux grandes explications", assure Inge Pamen, porte-parole de Bruxelles Mobilité. Tout d'abord, "chaque voiture a sa place dans un réseau routier limité. A un moment, ce réseau routier est saturé et c'est cela qui crée des embouteillages. Ensuite, quand il y a de la circulation, l'attitude des usagers est différente. Ils ont tendance à bloquer plus les carrefours qu'en temps normal, ce qui crée un cercle vicieux et provoque encore plus d'embouteillages."

Conclusion ? "Si 10% des automobilistes choisissaient de prendre les transports en commun ou de partager leur voiture, ça pourrait déjà avoir un impact important sur la congestion du réseau bruxellois", ajoute Inge Pamen.

Retour des embouteillages dès lundi

Chaque été, cette fluidité est constatée par Bruxelles Mobilité qui, "en profite d'ailleurs pour cibler ces périodes-là dans le planning des travaux."

Mais les rues bruxelloises ne devraient cependant plus rester vides très longtemps : "Les gens rentrent petit à petit de leurs vacances et on s'attend à plus d'embouteillages dès la semaine prochaine". D'autant que, ajoute Inge Pamen, "tous les chantiers [comme celui du tunnel Léopold II] ne peuvent pas se terminer en seulement deux mois. Ils vont se maintenir après les vacances et cela risque de créer encore plus d'embouteillages".

Dès lundi prochain, ce sera le retour des embouteillages à Bruxelles... avant qu'ils ne diminuent à nouveau avant les fêtes de fin d'année.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK