Une autopompe du SIAMU mobilisée pour retrouver un renard blessé dans le parc de Bruxelles

Les renards ne sont plus rares dans le centre de Bruxelles
Les renards ne sont plus rares dans le centre de Bruxelles - © © La Minute Sauvage

Le SIAMU (Service d'Intervention et Aide Médicale Urgente) n'a pas hésité a déployer les grands moyens ce mercredi après-midi, dans le centre de Bruxelles. Un renard heurté par un véhicule, s'était en effet réfugié dans le parc, face au Palais Royal. Pour le retrouver, plusieurs véhicules du SIAMU, dont une autopompe munie d'une camera thermique, ont du être déployés. Les risques de voir l'animal blessé s'en prendre aux nombreux passants qui fréquentent le parc, ont semble-t-il justifié ce type d'intervention.

Des moyens exceptionnels?

Les pompiers de Bruxelles interviennent entre 40 et 50 fois par an pour venir en aide à des renards en difficulté. Le Major Nicolas Jalet, responsable de la cellule secours animalier au SIAMU, reconnait toutefois qu'il s'agit dans ce cas d'une intervention plutôt exceptionnelle. "Dans certaines circonstances, nous pouvons avoir recours à une auto-échelle, au camion des plongeurs (si l'animal se trouve au milieu d'un plan d'eau) ou parfois, comme ici, à une autopompe munie d'un détecteur de chaleur"

Qui paiera la facture?

Depuis le premier octobre 2018, une convention existe entre le SIAMU et Bruxelles Environnement. L'administration régionale de l'Environnement prend en charge les frais relatifs à la capture d'animaux sauvages, potentiellement dangereux et appartenant à la faune indigène (c'est le cas du renard) sur le territoire de la région bruxelloise. Des frais qui devraient s'élever, dans ce cas, à plusieurs centaines d'euros.

Malgré l'importance des moyens mis en œuvre, le renard n'a pas été retrouvé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK