Une affaire de harcèlement secoue le CHU Tivoli à La Louvière

Le conseil d’administration du CHU Tivoli a décidé de porter plainte lundi soir contre le syndicat chrétien.
Le conseil d’administration du CHU Tivoli a décidé de porter plainte lundi soir contre le syndicat chrétien. - © chu-tivoli.be

La victime est défendue par la CNE qui estime que la direction n’a pas géré cette affaire avec sérieux. De son côté, le conseil d’administration a décidé de porter plainte lundi soir contre le syndicat chrétien.

L’affaire est délicate. Cette secrétaire a rencontré des problèmes avec son employeur qui, visiblement, lui aurait demandé du boulot supplémentaire en la menaçant : si ça n’était pas fait, elle serait virée. Finalement, c’est ce qui est arrivé.

Une employée qui porte aussi plainte pour harcèlement sexuel.

La CNE, elle, estime que le directeur de l’hôpital n’a pas pris les choses au sérieux. Le syndicat a dans la foulée publié un tract sur le harcèlement moral et sexuel auprès du personnel.

Le directeur du Tivoli l’a plutôt mal pris. "Le syndicat chrétien s’attaque de manière outrancière à la faiblesse féminine, qu’elle croît harcelée par une meute de mâles misogynes", a-t-il déclaré. La direction estime que les propos sont mensongers et diffamatoires. Bref, l’ambiance est particulièrement tendue.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK