Un train déraille à Louvain: la victime décédée était en réalité présente à bord du train

Un train qui reliait Louvain à La Panne a déraillé samedi en début d'après-midi près de la gare de Louvain, faisant un mort et 27 blessés dont trois grièvement. La cause de l'incident est indéterminée et le trafic des trains est fortement perturbé.

Le train 3636 a quitté la gare de Louvain à 13h09 et a déraillé quelques centaines de mètres plus loin, à 13h13, selon un communiqué d'Infrabel et de la SNCB. Le train comprenait 84 voyageurs. Il s'agissait d'une rame automotrice composée de trois voitures. L'une des automotrices a basculé et s'est retrouvée sur le flanc.

La victime serait un jeune homme de 21 ans

Contrairement à ce qui a été annoncé dans un premier temps, la victime décédée était bien présente à bord du train, a annoncé le parquet de Louvain. Il s'agirait d'un jeune homme de 21 ans originaire du Brabant Wallon. Le corps de la victime n'a pu être dégagé samedi qu'en début de soirée, étant coincé sous un wagon. La manière dont il est arrivé sous la voiture reste indéterminée. Le parquet ne souhaite pas commenter cet élément.

L'ensemble des passagers ont été évacués et les blessés ont été emmenés dans trois hôpitaux de la région ainsi que dans un centre d'accueil aménagé non loin de la maison de police de Louvain.

  "La première rame a basculé et s'est retrouvée sur le bas-côté. Les autres wagons sont toujours sur les voies", a indiqué Marc Vranckx, commissaire à la police de Louvain.

"Le train est seul en cause. Heureusement, il n'y avait pas d'autre train en face", a indiqué le ministre fédéral de la Mobilité François Bellot (MR), qui s'est rendu sur les lieux.

Plusieurs enquêtes vont être menées, a-t-il expliqué: l'une interne à Infrabel et à la SNCB, la seconde au niveau fédéral via un organe d'enquête du SPF Mobilité, la troisième au niveau judiciaire.

Il y avait des étincelles à l'extérieur 

Un témoin a expliqué à la RTBF qu'il y "avait beaucoup de poussière qui venait d'en bas. Il avait des étincelles à l'extérieur. Les banquettes se sont renversées, nos affaires aussi. Puis tout s'est arrêté. On a regardé par la fenêtre et on a vu qu'une partie de notre train était couché sur le sol, renversé. On a ouvert les portes, on est sorti et on s'est mis en sécurité sur le côté". 

 

Le déraillement du train a provoqué des dégâts importants à l'infrastructure. Des câbles de signalisation ont notamment été abîmés, avec de fortes conséquences sur le trafic samedi après-midi.

En effet, la circulation des trains entre Liège et Bruxelles-Nord a été suspendue ainsi qu'entre Louvain et Malines et entre Louvain et Aarschot. La ligne entre Ottignies et Louvain fonctionnait par contre normalement.

Plusieurs jours de travaux

Plusieurs jours de travaux seront nécessaires à l'endroit de l'accident, selon Infrabel. Mais pour démarrer les réparations, les équipes doivent attendre le feu vert des forces de l'ordre qui effectuent les devoirs d'enquête.

Samedi vers 18h30, le trafic direct entre Liège et Bruxelles a cependant pu reprendre partiellement via la ligne 36N dédiée généralement aux trains à grande vitesse.

Infrabel attend notamment que la rame automotrice actuellement sur le flanc soit dégagée afin d'avoir accès aux câbles et préciser les délais.

Charles Michel s'est rendu sur les lieux de l'accident en début d'après-midi. Dans un tweet, il a exprimé sa sympathie pour les victimes et remercié les services de secours pour leur rapide intervention. Les vice-premiers Jan Jambon et Didier Reynders ont également écrit un message pour les proches des victimes de l'accident de trai

"Le parquet va maintenant arriver sur place pour la procédure judiciaire. La victime qui est décédée n'était pas à bord du train", a indiqué Louis Tobback, bourgmestre de la ville, sur place.

"Vu l'état dans lequel se trouvent les rails, on se dit que ça aurait pu être beaucoup beaucoup plus grave", a par ailleurs indiqué Louis Tobback. Ajoutant que "les services de secours ont admirablement bien fonctionné".

Circulation fortement perturbée

Le trafic autour de Louvain est fortement perturbé. Il faut dire que l'infrastructure a subi des dommages importants à la suite du déraillement et les travaux de réparations doivent attendre le feu vert des forces de l'ordre. Des câbles de signalisation et des câbles de caténaire ont été abîmés, précise Infrabel.

Sur son site, la SNCB recommande aux voyageurs de Liège-Guillemins vers Bruxelles de voyager via Namur (dans les 2 sens). Consultez le site de la SNCB ou l'application mobile si vous devez prendre le train.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK