Un tiers des cas positifs au covid à Bruxelles revient d’un voyage à l’étranger

Il n’est pas simple de conserver les gestes barrières en vacances. C’est ce que remarquent les autorités bruxelloises en ce début de mois de juillet. En effet, un tiers des nouvelles infections observées en Région bruxelloise est décelé à la suite d’un test réalisé après un retour de l’étranger.

10.000 personnes par semaine rentrent d’une zone rouge

La Cocom, l’autorité bruxelloise compétente dans la gestion de l’épidémie, récence en ce moment en moyenne 10.000 personnes revenant d’un voyage dans une zone rouge. Et en moyenne, ce sont près de 1700 personnes par semaine qui reviennent d’un pays à très haut risque pour séjourner dans la région.

La semaine dernière, près de 4% des personnes revenant d’Espagne ont été testées positives

Mais à cela viennent actuellement se rajouter les voyageurs qui reviennent d’Espagne, zone devenue rouge la semaine dernière. "11.000 personnes sont revenues d’Espagne la semaine dernière " indique Inge Neven, la responsable du tracing pour la Région Bruxelloise "la semaine dernière, près de 4% des personnes revenant d’Espagne ont été testées positives. Sur onze mille personnes, cela représente près de 440 cas positifs. Il est donc clair que le virus circule plus là-bas".


►►► A lire aussi : Zones rouges, oranges, vertes... voici tout ce qui change à partir de ce lundi pour les voyages en Europe


Les autorités recommandent dès lors que chaque Belge qui revient d’une zone à risque se fasse tester à son retour et observe une quarantaine préventive avant de recevoir les résultats. "En Belgique, seulement une personne sur deux se fait tester au retour de voyage, d’où l’importance de la demande de se faire tester pour éviter que le virus circule et que l’on doive à nouveau prendre des mesures de confinement", insiste Inge Neven.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK