Un test de français obligatoire pour les étudiants à l'ULG

RTBF
RTBF - © RTBF

A partir de la prochaine rentrée académique, tous les étudiants qui s'inscriront en premier bac à l'Université de Liège devront passer un test en français. Mais l'étudiant ne sera pas recalé en cas d'échec.

Orthographe, vocabulaire, syntaxe, compréhension à la lecture. Le test, organisé via internet, mesure une série de compétences de base en français, des pré-requis indispensables pour aborder et réussir des études supérieures.

Le test sera obligatoire pour les étudiants qui s'inscrivent en premier bac à l'Université de Liège. Mais un éventuel échec n'aura aucune conséquence dommageable pour l'étudiant, ni sur le choix de ses études, ni sur ses points en fin d'année. Bernard Rentier, recteur de l'ULG:

"C'est à l'appréciation de l'étudiant, il est d'ailleurs le seul à avoir le résultat et il sait qu'il a à sa disposition la possibilité d'un rattrapage, c'est-à-dire d'une formation complémentaire qui peut lui permettre de faire des progrès en langue française. Les jeunes en général à cet âge là ne sont pas conscients de leur déficience en langue française parce qu'on n'a pas insisté dessus, on ne leur a pas fait beaucoup remarquer".

Vu que l'objectif est d'aider les étudiants et non de procéder à une sélection à l'entrée de l'université, l'étudiant peut même se contenter de remettre un bulletin blanc, sans répondre à aucune question.

Ce test de français est organisé depuis une quinzaine d'années par l'université. Mais il était jusqu'ici strictement facultatif et il ne rencontrait pratiquement aucun succès. A la prochaine rentrée académique, 3000 étudiants seront concernés.

F. Louis

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK