Un sursis pour le château de Noisy à Houyet

Un sursis pour le château de Noisy.
Un sursis pour le château de Noisy. - © Flickr – Robert_Holllander

Le ministre Carlo Di Antonio vient de l'inscrire sur la liste de sauvegarde du patrimoine wallon. Il lui donne un sursis limité à maximum un an pendant lequel l'administration wallonne va mener son enquête pour savoir si le château, vaut la peine d'être classé ou non. Le propriétaire avait introduit une demande de démolition du bâtiment à l'abandon depuis 20 ans.

L'inscription sur la liste de sauvegarde du patrimoine gèle tous les travaux de démolition ou de rénovation pendant la durée de l'investigation de l'administration wallonne. Elle va étudier à la loupe ce château néo-gothique parce que n'est pas classé qui veut. Il faut remplir beaucoup de critères. Pour n'en citer que quelques uns :

Le château doit avoir un caractère unique et être représentatif d'une époque et d'un style d'un point de vue architectural, patrimonial et historique.
Un autre aspect sera étudié : son état et le coût pour la rénovation parce que, une fois classé, le propriétaire a droit à 60 pour cent de subsides pour ces travaux. La Région wallonne est prudente. Elle ne veut pas investir dans un bien, même si c'est un château, si ça ne vaut pas la peine. Elle va donc peser le pour et le contre.

Il y a une autre nouvelle qui donne de l'espoir au nombreux défenseurs du château de Noisy : des investisseurs privés ont montré de l'intérêt. Mais il faut avoir les reins solides pour pouvoir rénover cette ruine. Ce n'est donc pas gagné d'avance. A Houyet, on croise les doigts.

Monika Wachter

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK