L'homme qui a chuté en gare d'Anvers-Central n'était pas un "surfeur de train"

Un "surfeur de train" a chuté en gare d'Anvers.
Un "surfeur de train" a chuté en gare d'Anvers. - © DIRK WAEM - BELGA

L'homme qui a été grièvement blessé mardi soir sur les voies au niveau du quai -2 de la gare d'Anvers-Central n'était pas un "surfeur de train" comme l'avait initialement rapporté la SNCB. C'est ce qu'indique mercredi l'enquête menée par le parquet d'Anvers. Les images de vidéosurveillance montrent que l'homme a d'abord essayé d'ouvrir les portes d'un train qui était en partance. Lorsqu'il a réalisé que ce ne serait pas possible, il a sauté, en vain, vers le train en espérant s'accrocher d'une manière ou d'une autre au véhicule et faire partie du voyage...

La victime est tombée entre le quai et le train en partance et a été grièvement blessé. Elle se trouve dans un état critique à l'hôpital.

Le conducteur du train et l'accompagnateur ne se seraient pas aperçus de l'incident.


►►► À lire aussi : Un adolescent s’accroche à l’arrière d’un train pour "arriver à l’heure'


La pratique du "train surfing" est encore rare en Belgique mais elle est très répandue dans d’autres pays, comme l’Inde. Les vidéos de jeunes d’accrochant à des trains fleurissent sur les plateformes comme Youtube mais elle est particulièrement risquée. La pratique est "punissable et très dangereuse", souligne un porte-parole de la SNCB.