Un site seveso à Neder-Over-Hembeek, vraiment ?

Impossible de rater les cuves de stockage de Lukoil, à Neder Over Hembeek, le seul site Seveso à "seuil haut" bruxellois.
2 images
Impossible de rater les cuves de stockage de Lukoil, à Neder Over Hembeek, le seul site Seveso à "seuil haut" bruxellois. - © Tous droits réservés

L’incendie qui a ravagé l’usine Lubrizol à Rouen, a remis en lumière l’existence d’entreprises dites seveso à proximité parfois des habitations. Et chez nous ?
Officiellement, 395 sites de ce type sont répertoriés en Belgique, c’est-à-dire que l’on y manipule, fabrique, emploie ou stocke des substances dangereuses. Parmi ces 395 sites, la moitié environ est à "seuil haut", les matières dangereuses y étant présentes en grande quantité. La plupart de ces entreprises sont situées en Flandre et en Wallonie, mais Bruxelles compte aussi 4 sites seveso, dont un seul à "seuil haut". Il est situé à Neder-Over-Hembeek.

Ce que contiennent ces cuves ? Aucune idée !

Sur la chaussée de Vilvorde, le long du canal, impossible de rater les cuves de stockage de carburant de l’entreprise Lukoil. Elles sont situées le long du canal et à 200 mètres environ des maisons les plus proches. Pourtant dans le quartier, les habitants semblent ignorer qu’ils vivent à proximité de grandes quantités de produits dangereux. "Ce que contiennent ces cuves ? On ne sait pas vraiment, du diesel peut-être ? Quels sont les risques en cas d’accident ? Aucune idée ! Mais je viens d’arriver dans le quartier". Des réponses qui peuvent surprendre. Manque de curiosité de la part des habitants ou déficit d’information aux riverains, comment expliquer ces réactions ?

Des campagnes d’information presque inaudibles

Le centre de crise fédéral (qui coordonnerait les secours en cas de crise majeure) est chargé d’organiser l’information préalable à l’échelle nationale. Des actions ciblées sont aussi organisées localement, comme ce fut le cas en 2016, lorsqu’un bus d’information (Federal truck seveso) s’était rendu à proximité du site Lukoil à Neder-Over-Hembeek. Mais, regrette-t-on au centre de crise, il est compliqué de toucher les riverains de zones seveso. Insouciance ou indifférence? Des distributions de dépliants informatifs dans les boîtes aux lettres ont aussi déjà eu lieu. "Mais cela ressemble à de la publicité et les riverains ne prennent peut-être pas le temps de les lire".

De nouvelles constructions et de nouveaux habitants

Dans ce quartier de Neder-Over-Hembeek, proches des cuves de Lukoil, on a beaucoup construit ces dernières années et de nouveaux habitants se sont installés dans cette commune, autrefois industrielle. Ici les cuves font partie du paysage. A tel point peut-être, qu’on ne les voit plus. Alors pour ceux que le récent incendie de Rouen réveillerait, il est utile de rappeler qu’une liste des 400 entreprises dites seveso est publiée. Cette liste, ainsi que toutes les informations sur les comportements à adopter avant, pendant et après les situations d’urgence sont d’ailleurs disponibles sur le module "seveso" du site info-risques.be/fr. Autant savoir.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK