Un siège à votre nom au théâtre liégeois de l'Emulation

Le théâtre de l'Emulation ouvrira ses portes à l'automne prochain.
Le théâtre de l'Emulation ouvrira ses portes à l'automne prochain. - © M-F Plissart

Avoir un siège marqué à son propre nom, voilà le petit luxe que le théâtre de l’Émulation, à Liège, vous propose lorsqu'il ouvrira ses portes à l'automne prochain.

Pour faire broder votre nom sur le tissu d'un siège du théâtre liégeois de l’Émulation, il ne vous en coûtera que 3000 euros. Un petit plaisir, vous l'avez compris, qui est plutôt réservé aux entreprises. Ce sponsoring est plutôt avantageux en contrepartie. Des PME ont déjà répondu positivement. Le Bureau d'études d'ingénierie Greisch, par exemple, qui s'est rendu célèbre pour ses ponts suspendus.

"Quand on a reçu l'invitation, on a trouvé cette idée géniale" explique Clément Counasse, administrateur délégué du Bureau Greisch. "Dans notre entreprise, on a comme ligne de conduite de ne sponsoriser que des événements culturels ou les hautes écoles et les universités. Ce sont les deux seules actions. Et nous avons trouvé que celle-là collait à notre vision, à notre charte des valeurs".

Dans le domaine de l’ingénierie, le Bureau Greisch est présent sur beaucoup de chantiers. Alors cette action, n'est-ce pas un moyen de jouer sur son image de marque? "On le fait plus parce qu'on est convaincu qu'il faut aider la culture qui n'a pas trop de moyens" répond Clément Counasse. "La Ville a fait beaucoup d'efforts ces dix dernières années. On estime qu'on apporte ainsi un peu notre pierre à l'édifice là aussi. Outre les études et le travail qu'on essaye de décrocher quand les marchés sont ouverts, pour des occasions comme ceci, c'est sûr qu'on doit soutenir notre Ville".

Le Bureau Greisch va d'ailleurs entamer dans quelques semaines la mise en place du Troisième Pont, c'est son nom, sur le Bosphore à Istanbul. Un pont qui relie l'Occident à l'Orient, et qui sera long de 2 km 600, avec une portée 4 fois supérieure au Viaduc de Millau.

 

A. Delaunois

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK