Un service de "conciliation éthique" à Chapelle-lez-Herlaimont

illustration
illustration - © rtbf.be - Daniel Barbieux

Ce nouveau service a été mis en place il y a 2 mois dans la localité des "Chats". Il est destiné à résoudre les conflits entre citoyens. Question d’éviter que ces derniers ne dégénèrent et n’évoluent vers le juge de paix et, plus globalement, la justice.

Le nouvel outil communal chapellois s'inscrit dans le cadre du plan de cohésion sociale soutenu par la Région wallonne. Et c’est une première en Wallonie. Pour le bourgmestre de la localité, Patrick Moriau, ce service va répondre à un véritable besoin et contribuer à une meilleure action sociale. A Chapelle, on pense que ce service répond à un besoin lié à l'évolution de notre société. On se parle moins entre voisins et concitoyens dans une société de plus en plus individualiste. Le service de conciliation éthique est joignable tous les jours et une permanence est assurée le jeudi.
Il ne s’agit toutefois pas d’un service juridique. Concrètement, en cas de conflit, le conciliateur, qui a suivi une formation spécifique, devra tenter de trouver un terrain d'entente avant que le litige ne soit porté en justice.
A Chapelle-lez-Herlaimont, le conciliateur s’appelle Michel Parmentier et vous pouvez l’écouter ci-contre au micro d’Hugues Decaluwé.

Daniel Barbieux, Hugues Decaluwé
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK