Un sarcophage (Saint Remacle ?) découvert à l'abbaye de Stavelot

Les fragments de sarcophage qui viennent d'être découverts pourraient avoir contenu le corps de Saint Remacle durant les 5 à 15 années qui ont suivi sa mort entre 671 et 679. Certains éléments vont en ce sens, notamment l'époque dont il date, le fait qu'un sarcophage soit réservé à un personnage majeur et celui que le petit bâtiment dans lequel il se trouvait à l'origine était axé autour de cette tombe. Mais d'autres éléments perturbent l'espoir qu'il s'agisse de celui de Saint Remacle. " Il y a quelques ossements à l’intérieur qui ont été retrouvés, pas en place, mais vu l‘état du sarcophage c’est tout à fait normal, il a été fortement perturbé. Maintenant, la tentative est grande de l’attribuer à Remacle vu sa position, mais la présence d’ossements est un peu ennuyeuse dans cette hypothèse puisqu’on sait que Remacle a été transféré dans une châsse qui se trouve aujourd’hui à l’église de Stavelot ", explique Brigitte Neuray, archéologue.

Aucune certitude

" Maintenant, il n’est pas exclu non plus que ces ossements viennent d’une autre sépulture qui a été perturbée. Il faudra voir ça avec des examens, voir si ceux-ci peuvent correspondre à d’autres ossements, notamment ceux qui se trouvent déjà dans la châsse, ou bien s’ils n’ont rien à voir. On va émettre des hypothèses qui seront bien étayées et solides, mais des certitudes on n’en aura jamais, à moins qu’une analyse ADN entre les ossements qu’on a retrouvé et ceux qui se trouvent dans la châsse le démontrent, mais j’ai des doutes. Je doute car je ne comprends pas pourquoi on aurait laissé une partie des ossements dans le sarcophage lors du transfert. Là les historiens doivent se prononcer, voir s’il n’y a pas d’autres cas. Cela dit ça reste une découverte majeure parce qu’à Stavelot on n’a que cinq sarcophages et qu’un sarcophage est toujours réservé à un personnage important ", explique l’archéologue.

S'il devait ne pas s'agir du fondateur de l'abbaye, il s'agirait alors vraisemblablement d'un de ses successeurs directs. Quoi qu'il en soit, la découverte est importante et devrait être exposée à l'abbaye de Stavelot : " Il sera analysé, expertisé, restauré, et si effectivement ça en vaut la peine, il sera exposé dans le parcours historique de l’ancienne principauté de Stavelot ", affirme Virgile Gauthier, le directeur de l’abbaye.

Ces fouilles n’ont pas été menées à cet endroit par hasard. Une table ronde entre experts de la période 7è-10è siècle a récemment été organisée à l’abbaye de Stavelot. Elle a notamment remis en question certaines conclusions des fouilles précédentes, notamment sur la destination du petit bâtiment qui à l’origine a contenu ce sarcophage. Ces fouilles étaient les dernières prévues sur le site.

Olivier Thunus

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK