"Un propos inadapté et inexcusable": Eric Massin présente ses excuses à Caroline Taquin

Les discours politiques du 1er mai ont été entachés par un dérapage à Charleroi. Les troupes socialistes sont rassemblées dans l’auditorium de l’université du travail, Éric Massin prend la parole, harangue la foule et s’emporte en parlant de l’élection communale qui approche. Le socialiste dit "La tâche ne sera pas facile face à la plus rosse — je suis trop gentil — la plus salope — là je suis trop méchant — je dirais la plus hargneuse. "

Même les militants socialistes se regardent étonnés. Caroline Taquin demande des excuses: "Il faut bien penser que j’ai deux enfants, j’ai une fille qui est sur Facebook. Heureusement, j’ai eu le temps de lui expliquer, mais elle avait déjà lu les commentaires et les propos qu’il a tenus sont vraiment une insulte, et une insulte pour le combat que tous les partis, y compris son parti, mènent justement pour défendre l’égalité entre les hommes et les femmes"


Eric Massin semble avoir compris la gravité de ses propos, il a formulé des excuses hier directement sur les réseaux sociaux et puis ce matin à nouveau sur notre antenne: "Je n’ai pas d’explications à donner puisque je vous dis que je trouve moi-même que le propos est inadapté et qu’il est inexcusable. Donc, à nouveau, je présente mes excuses à Caroline Taquin et à toute personne qui a pu être blessée par ce type de propos évidemment". 


Dérapage rattrapé, mais pas tout à fait maîtrisé, donc: les propos d’Éric Massin laisseront une trace.

Paul Magnette se joint aux excuses d'Eric Massin

Le bourgmestre de Charleroi, Paul Magnette (PS) a jugé "intolérable", ce mercredi, l'expression formulée par le président de la fédération PS de Charleroi Eric Massin.

"L'expression d'Eric Massin est intolérable et inexcusable. Je n'essaierai pas de l'expliquer par les circonstances", a commenté Paul Magnette, interrogé mercredi par l'agence Belga.

Le bourgmestre de Charleroi a ajouté qu'il joignait ses propres excuses à celles formulées par Eric Massin mardi soir, "à l'égard de Caroline Taquin, et de toutes les personnes qui se sont senties blessées par de tels propos".

Plus largement, le bourgmestre de Charleroi a dit espérer que cet épisode pourra servir d'avertissement à l'égard de tout risque de dérapage futur durant la campagne.

Réaction du côté des libéraux (JT 13h):

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK