Un projet éolien qui fâche entre Quartes et Thimougies provoque une réunion houleuse

Beaucoup de riverains sont opposés au projet
Beaucoup de riverains sont opposés au projet - © Laurent Dupuis

La société Nordex a présenté son projet éolien situé entre les villages de Quartes et de Thimougies. L'étude d'incidences n'est pas encore lancée, mais l'opposition se montre déjà farouche.

L'entité de Tournai est la plus grande de Belgique. Tournai, c'est une ville à la campagne. Et la campagne, les concepteurs de parcs éoliens l'aiment beaucoup. Alors à Tournai, ils sont servis. Et ils en servent, des projets de parcs éoliens...

Outre le parc Tournai-Antoing-Brunehaut (TAB) existant déjà et pour lequel quelques mats ont été plantés à Saint-Maur, plusieurs autres projets sont en gestation à divers stades : Esplechin (permis accordé mais multiples recours), Melles-Mourcourt (étude d'incidences) et Blandain (étude d'incidences). Le petit dernier : Quartes-Thimougies.

Une centaine de riverains présents

Ce projet a été présenté ce mercredi soir à la ferme du Préau à Thimougies, où une centaine de riverains de Quartes, Thimougies, Montroeul-au-Bois et autres ont pris place dans la salle. Les détracteurs avaient promis une réunion animée. Et elle le fut !

Dans un premier temps, et dans un calme relatif, le société Nordex a présenté son projet : quatre à cinq éoliennes entre Quartes et Thimougies, sous la chaussée de Frasnes, d'une hauteur maximale au bout des pales de 5 m et d'une puissance nominale maximale de 2,5 MW. " Mais le projet est susceptible d'être modifié ", indique la représentante de la société Nordex. Ou abandonné, espère la majorité des personnes présentes. Certains brandissaient même des affichettes montrant leur désapprobation vis-à-vis du projet éolien.  Un représentant du bureau CGS a ensuite évoqué le déroulement de l'étude d'incidences.

L'impact paysager

Lorsque les citoyens ont eu la parole, c'est devenu de plus en plus houleux. Les habitants craignent surtout l'impact paysager d'un parc éolien sur les collines bucoliques à l'est de Tournai. Autre crainte : la dévalorisation financière des maisons. " J'entends tout cela mais je vous demande de penser à vos enfants plus tard ", lance Louis Mariage, un citoyen de Thimougies pour le projet éolien, applaudi par quelques participants.

Mais ce sont surtout les personnes opposées au projet qui reçoivent, à chaque intervention, une ovation. Un habitant d'Ère évoquera le projet TAB, dont il est voisin. " Ma première réaction était du type Nimby. Puis, j'ai vu les argumentes contre. Pour réduire les émissions de CO2, il faut peut-être tout d'abord mieux travailler l'isolation. Et puis, la meilleure énergie est celle que l'on n'utilise pas. Quant aux certificats verts, ils sont d'une injustice sociale flagrante. C'est une système d'une parfaite aberration. Et puis forcer l'éolien, c'est du non-sens".

A la sortie de la réunion, un participant finira par lancer à un habitant de Thimougies:"Vous avez voulu un moulin et on vous en donne cinq. Vous devriez être heureux".

Laurent Dupuis

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK