Un projet de stand de tir pour les polices du Brabant wallon

 

Les règles imposent à chaque policier de s'exercer au tir au moins quatre fois par an. Mais dans la zone de Nivelles-Genappe, comme dans d'autres zones du Brabant wallon, cette obligation légale s'avère difficile à respecter. En effet, le seul site adapté aux exercices de tir en Brabant wallon est une infrastructure située à Wavre. Et la demande est telle qu'elle est saturée.

Le stand de Jumet, lui, sert principalement pour les policiers hennuyers. Les policiers de Nivelles s'entraînent ailleurs en Hainaut mais selon des plages horaires plus que limitées et dans un stand qui, de l'avis même du chef de zone, n'est plus conforme aux normes en vigueur.

 

La solution serait de construire un stand de tir en Brabant wallon, principalement à destination des policiers, qu'ils appartiennent aux différentes zones de la Jeune province ou qu'ils fassent partie de la police fédérale.

C'est l'idée qui a été présentée mardi soir au conseil de police de zone Nivelles-Genappe. Aujourd'hui, un nouveau commissariat central est en construction le long du ring de Nivelles et  il y a suffisamment d'espace pour implanter, juste à côté, un bâtiment d'entraînement pour les tireurs.

Le chef de zone, le commissaire divisionnaire, Pascal Neyman, a déjà fait réaliser des esquisses. Il s'agira d'un stand comprenant quatre ou six lignes de tir sur des cibles à 30 mètres.

Le bâtiment sera insonorisé, et pourrait être à moitié enterré. Une première évaluation évoque un montant de 750 000 euros, soit un remboursement d'environ 60 000 euros par an durant 20 ans.

L'espoir des responsables est d'arriver à une opération pratiquement blanche au niveau financier, les coûts pouvant dans l'idéal être compensés par les revenus de la location aux autres zones de police durant une partie de la semaine.

Pour cette infrastructure qui viendra compenser un manque criant en Brabant wallon, la zone Nivelles-Genappe a demandé un subside à la province pour la construction. Et pour amener des revenus complémentaires en cours de fonctionnement, il n'est pas exclu que durant les week-ends, des clubs de tir puissent se servir du stand de la police nivelloise.

 

Vincent Fifi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK