Un projet de lotissement critiqué à Court-Saint-Etienne

Le projet du Val de Croix, conçu par la société Bouygues, prévoit la construction de 173 logements (84 maisons et 89 appartements) en face du cimetière de Court-Saint-Etienne, sur un terrain qui descend vers la ligne de chemin de fer et la vallée de la Thyle.

Plusieurs riverains craignent une aggravation des problèmes de mobilité dans leur commune, malgré la construction prévue dun rond-point pour fluidifier le trafic à lentrée du lotissement et vers le futur crématorium. Ils redoutent également une augmentation du risque d'inondation en contrebas de ce futur quartier, dans une zone qui sest déjà retrouvée sous eau à plusieurs reprises.

Le problème central, cest lécoulement de la pluie qui tombera sur les nouvelles maisons. Pour éviter que cette pluie ne descende trop vite dans la vallée, chaque habitation sera équipée dune citerne de grande capacité, les matériaux utilisés favoriseront le drainage, un système de talus "végétalisés" ralentira les eaux et un bassin dorage sera construit.

Selon le bourgmestre de la commune, ces dispositifs devraient réguler, et même diminuer, le niveau de la Thyle. Mais les opposants au projet ny croient pas. Ils redoutent particulièrement les périodes de pluie continue qui pourraient provoquer un débordement du bassin. Ils pointent également le système dégouttage du nouveau lotissement, il ne permettrait pas de séparer leau de pluie des eaux usées. Le bourgmestre estime pourtant que ces craintes ne sont pas fondées. Selon lui, la commune et la société Bouygues ont déjà répondu aux critiques qui leur ont été adressées.

Ce lundi soir, au conseil communal de Court-Saint-Etienne, lopposition sest manifestée : Ecolo a réclamé la mise en uvre du schéma de structure de la commune, pour avoir une vision plus claire du développement territorial. De leur côté, les élus PS ont réclamé, en vain, une consultation populaire sur le projet.

 

Hugues Van Peel

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK