Un premier théâtre belge totalement dédié à l'improvisation ouvrira à Bruxelles en octobre

Un premier théâtre belge totalement dédié à l'impro ouvrira à Bruxelles en octobre
Un premier théâtre belge totalement dédié à l'impro ouvrira à Bruxelles en octobre - © ROMUALD KONIECZNY - BELGA

Le samedi 20 octobre sera marqué par l'ouverture de L'Improviste, rue de Fierlant à Forest. Particularité de cet établissement : il sera le premier théâtre de Belgique entièrement consacré à l'improvisation théâtrale. Mais ce théâtre particulier sera également l'un des premiers théâtre d'impro en Europe.

Ouvert six jours sur sept, deux à trois spectacles y seront présentés chaque jour. Des troupes belges et internationales, se succéderont sur les planches. Quand la scène n'accueillera aucun spectacle, L'Improviste proposera aussi des formations, allant de l'initiation à l'impro à des modules plus spécifiques.

"L'impro existe depuis une trentaine d'années en Belgique", explique le comédien Patrick Spadrille, fondateur de l'Improviste. "On a commencé par le match d'impro, mais depuis dix, quinze ans, il y a de plus en plus de choses différentes. Tout le monde y va de ses expériences, de ses explorations dans plein de registres différents de l'improvisation. Cela se ressent dans plusieurs pays. Je pense donc que maintenant, ça a un sens de créer un lieu dédié à l'impro, car il y a de quoi montrer au public toute la diversité de l'impro, qui ne cesse de se réinventer".

L'improvisation sous toutes ses formes

L'ouverture de cette nouvelle salle sera le point final d'un travail de plusieurs années. "L'idée d'avoir un tel lieu n'est pas neuve, ça fait environ vingt ans que j'y pense, mais la concrétisation de ce projet-ci représente trois ans et demi d'un travail intensif", dit Patrick Spadrille. "Il y a eu un très gros travail pour créer un lieu où les gens sont vraiment accueillis dans de très bonnes conditions."

Après l'ouverture le 20 octobre, la première saison de l'Improviste se déroulera jusqu'en mai. "On a déjà reçu des demandes pour la saison prochaine et on a une ou deux envies", avance Patrick Spadrille. "On voudrait qu'il y ait de la danse improvisée, de la musique improvisée. On a aussi déjà des contacts pour des spectacles en anglais et en néerlandais, et pourquoi pas aussi des formations dans d'autres langues."

Outre les spectacles et ateliers, l'Improviste met aussi à disposition sur son site internet une médiathèque regroupant articles, podcast et vidéos sur l'improvisation.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK