Brabant-Wallon : un pousse-pousse électrique transporte désormais les Nivellois

Samy Touri est prêt à transporter les Nivellois pour leur petits déplacements
Samy Touri est prêt à transporter les Nivellois pour leur petits déplacements - © S. Vandreck

Tous ceux qui ont voyagé en Asie ou en Afrique connaissent le pousse-pousse, ce petit engin non-motorisé à trois roues qui permet de transporter un ou deux passagers et de traverser avec agilité les agglomérations congestionnées par le trafic automobile. C’est d’ailleurs lors d’un séjour professionnel en Éthiopie que l’idée est venue à l’ottintois Samy Touri d’adapter ce moyen de transport à nos villes occidentales. Le Peddel, qui circule depuis peu à Nivelles, est un pousse-pousse électrique, mû à la force du pédalage et de deux batteries de 250 watts. "C’est un moyen de transport révolutionnaire, qui est utilisé dans beaucoup de pays mais est très peu connu en occident. C’est pourtant le moyen dans nos grandes villes d’encourager très facilement les gens à laisser leur voiture privée pour circuler en ville", insiste l’entrepreneur.

Compléter l’offre des transports en commun sur les derniers kilomètres

Si on a déjà vu le pousse-pousse électrique transporter des visiteurs dans des lieux touristiques du pays, son utilisation quotidienne à Nivelles est une première belge. "L’idée est de transporter des enfants vers leur école, des navetteurs qui veulent se rendre à la gare sans avoir à chercher une place de parking, et surtout des seniors qui veulent aller faire des courses et ne pas devoir porter leur panier à bout de bras", explique Samy Touri. Le Peddel veut séduire de par son côté écologique et convivial. Nivelles se prête d’ailleurs particulièrement bien à lancer l’expérience. Sa vie associative et culturelle très active favorise, espère le promoteur, le bouche-à-oreille autour de ce type de projet. "De plus, ce mode de transport est adapté à des villes périurbaines, où il apporte une solution au besoin de compléter l’offre des transports en commun sur les derniers kilomètres, sans contrainte horaire", ajoute-t-il.

Des projets pour l’avenir

Si aujourd’hui Samy Touri est seul aux commandes de son entreprise et de son unique véhicule, il espère d’ici quelques années que le pousse-pousse électrique fera partie du quotidien des Nivellois, et donc développer sa flotte sur la ville et y créer de l’emploi. "Nous sommes aujourd’hui dans un cadre de tolérance de la part de la Région wallonne, nous aimerions devenir projet pilote. L’ambition plus lointaine est de conquérir le Brabant wallon, de développer le concept et, pourquoi pas, de l’internationaliser", lance-t-il. Même de grandes villes comme Bruxelles, qui sont en train de s’orienter vers un réseau de transport moins polluant, pourraient être séduites par le Peddel.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK