Un peu de couleurs pour Charleroi

L'image de la ville va encore en prendre un coup. Mais dans le bon sens, cette fois.

Imaginez les piliers de béton gris de la petite ceinture de Charleroi repeints en couleurs chaudes. Ou des façades tristes de la Place du Nord recouvertes de tons détonants. Ou encore le chateau d'eau Nexans qui, d'un air sinistre, domine Marcinelle, ressuscité en couleur or.

Les producteurs et concepteurs du projet, la société anversoise Sancta Media, gardent encore un peu de mystère autour de ''Couleurs carolo''. Ils y travaillent depuis des mois.

Tout comme la Ville de Charleroi, partenaire de l'événement. Antoine Tanzilli, échevin de la culture : ''Des semaines et des mois de préparation ; d’abord pour obtenir les autorisations d’urbanisme, ensuite pour bloquer des rues le temps venu, pour mobiliser un maximum de monde aussi… Là, cela commence d’ailleurs à grouiller. Il y a de plus en plus de gens qui commencent à être au courant du projet. Je pense que cela va aller crescendo dans les jours et semaines qui viennent.''

Au total, six espaces urbains de Charleroi retrouveront des couleurs durant l'été. Prétexte pour raconter six histoires à travers six visions de la ville et de leurs habitants. 

Les Carolos d'ailleurs n'assisteront pas au spectacle les bras croisés. Ils seront les principaux acteurs du changement. Qu'ils se tiennent d'ailleurs prêts, manches retroussées, pour plonger les mains quelques jours dans la peinture.

Sachez que cette aventure fera l'objet d'une série de huit documentaires réalisés en collaboration avec la RTBF. Une série diffusée sur la Une TV dès le début du mois de juillet.

 

 

Cédric Loriaux, Xavier Van Oppens

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK