Un parcours méditatif intégré dans le nouveau parc du Vogelzang

L'un des anciens bassins d'orage qui sera intégré dans le parc actuellement en chantier
L'un des anciens bassins d'orage qui sera intégré dans le parc actuellement en chantier - © RTBF

Bientôt un nouveau parc en Région bruxelloise. A Anderlecht plus précisément, derrière l'hôpital Erasme et le long d'un petit ruisseau. Le projet est né en 2011 dans le cadre de la promenade verte qui, à cet endroit, se trouve en voirie. Ce parc accueillera donc un nouveau tronçon de la promenade dans un cadre plus agréable. Il sera jalonné aussi d’un parcours méditatif.

Ouvert sur les champs du Pajottenland d'un côté, coincé par le gigantesque complexe hospitalier Erasme de l'autre. Le parc, de plus de six hectares, s'étendra sur une bande étroite d'un kilomètre et demi, le long des méandres intacts du Vogelzang. C'est là que seront installés les différents postes du parcours méditatif. " C’est un peu comme un parcours Vita, échelonné de huit postes avec des espaces agréables " explique Emilie Holemans, la paysagiste de Bruxelles-Environnement, en charge du projet. " Il y aura parfois des bancs, à d’autres endroits des rochers pour se coucher. De quoi pouvoir pratiquer en toute intimité et dans le confort. On va évidemment installer ces petites alcôves le long du ruisseau pour être le plus au calme possible ".

De la sophrologie à l’hypnose

Ce parcours qui fait appel à des techniques de sophrologie, d'hypnose, de relaxation ou encore de pleine conscience, a été élaboré en collaboration avec l'hôpital Erasme. " C’est dans l’habitude de Bruxelles-Environnement d’essayer d’interagir avec les acteurs qui se trouvent à proximité de nos projets. On a donc contacté l’hôpital pour essayer de développer un projet qui serait aussi profitable aux patients, voire à tout le personnel. Et c’est comme ça qu’est né l’idée de ce parcours méditatif ".

Des balises et des enregistrements

Concrètement, des balises indiqueront à chaque poste les exercices à pratiquer. Des enregistrements pourront aussi être téléchargés sur le site de Bruxelles-Environnement ou via des Q/R codes lisibles avec un smartphone sur les balises. Suzanne Askenasi, kinésithérapeute au service de psychiatrie a pris en charge cette partie du projet. " L’idée c’était de créer les conditions pour permettre à tout un chacun de vivre ces pratiques méditatives qui ont un impact très positif dans la gestion du stress et des émotions. Et que tout le monde puisse être autonome. C’est évidemment ouvert à tous. Mais il est vrai que les patients de l’hôpital, et pas que de la psychiatrie, vont pouvoir en profiter. Parce que toute pathologie entraîne du stress et ce stress est délétère pour une bonne récupération ".

Les travaux du parc ont débuté il y a trois mois. Ils doivent en principe être terminés à la fin de cette année. Le parcours méditatif devrait lui être inauguré au printemps prochain.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK