Un nouveau service des urgences en 2018 au CHPLT verviétois

Le futur nouveau service des urgences du CHPLT
6 images
Le futur nouveau service des urgences du CHPLT - © bureau architecure engineering Verhaegen SA

D'ici la fin 2018, le centre hospitalier Peltzer La Tourelle de Verviers se verra doté d'un nouveau service des urgences. Les travaux débuteront le 20 avril prochain, sans grand bouleversement pour les patients. Mais à terme, les avantages seront nombreux dans ce service qui accueille une moyenne de 110 patients par jour, avec environ six sorties par jour pour son service mobile d'urgence et de réanimation (smur).

Le projet coûtera près de 12 millions d'euros, subsidiés à 99 pc par la Région wallonne et surtout l’Etat fédéral. Il pourrait aussi amener une augmentation de l'emploi dans le service. Des travaux estimés vraiment nécessaires par le docteur Olivier Louis, chef du service des urgences : "Nous sommes dans un service des urgences qui date de 40 ans et donc qui n’est plus adapté au nombre de patients et aux pathologies auxquelles nous sommes confrontés quotidiennement dans notre service".

A terme, le service des urgences verra sa superficie passer de 900 à 2200 mètres carré. Autre avantage, les conditions d’accueil seront améliorées. Un patient pourra ainsi être "trié", c’est-à-dire voir son état de priorité évalué, dans un local spécifique et non plus à l’accueil. Le service pourra aussi accueillir davantage d’ambulances en même temps. Pour le personnel, une zone de repos sera aussi créée. De plus, le nouveau service sera localisé au même niveau et à proximité immédiate du bloc médico-technique (blocs opératoires, soins intensifs, salle de coronarographie pour dilatations cardiaques, imagerie médicale). Enfin, il disposera d’une zone pédiatrique spécifique avec locaux de consultations et lits spécifiques pour cette filière.

Les travaux débuteront le 20 avril et seront réalisés en sept phases, sans vraiment perturber les patients puisque durant ce temps, l’actuel service des urgences continuera à fonctionner dans les mêmes locaux.

Olivier Thunus

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK