Un nouveau loup repéré du côté de Neufchâteau: il aurait parcouru 700 kilomètres pour venir en Belgique

Un nouveau loup a été aperçu du côté de Neufchâteau, dans la province de Luxembourg, indique vendredi sur Twitter l’organisation de protection de la nature, WWF Belgique. Il a été filmé par un promeneur. L’information a été confirmée par le « Réseau Loup », un réseau d’experts mis en place par le gouvernement wallon en 2017. 

Selon les experts, il vient de la région des Alpes italiennes. Un nouveau spécimen qui porte à quatre le nombre de loups observés sur notre territoire.

La vidéo a été prise dans la nuit du 30 avril au 1er mai dernier près de Neuchâteau en province du Luxembourg. Les experts, grâce à l’ADN extrait d’un de ses excréments, ont pu identifier sa provenance. Il vient donc de la région des Alpes italiennes. Il aurait donc parcouru plus de 700 kilomètres pour se retrouver chez nous.

Il s’agit ici d’un loup solitaire comme l’explique Corentin Rousseau, expert en biodiversité pour l’ONG WWF : « Une meute en Europe est surtout composée d’un couple reproducteur avec leurs jeunes d’un an, deux ans et les jeunes de l’année. Les jeunes d’un à deux ans veulent parfois fonder leur propre meute. Ils quittent leur clan familial pour faire 100, 200, 300 parfois jusqu’à 1000 kilomètres pour trouver un nouveau territoire où s’établir ».

Une découverte qui porte à quatre le nombre de loups observés en Belgique. Pour l’instant, un autre loup solitaire est installé dans la région des Hautes Fagnes depuis presque un an. Et un couple dans le Limbourg, dont la femelle Naya fait partie. Elle est enceinte et selon Corentin Rousseau, il est possible qu’elle ait déjà mis bas.

Un impact positif sur la biodiversité

La présence de loups en Belgiqu,  si elle peut faire craindre pour les troupeaux de certains éleveurs, est plutôt une bonne nouvelle pour la biodiversité selon Corentin Rousseau : « On remarque que quand des loups s’installent dans un territoire, les mouvements des populations herbivores seront plus importants. Les herbivores auront donc un impact plus faible la végétation notamment sur certains jeunes arbres qui n’arrivent pas à pousser ».

Journal télévisé de la mi-journée

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK