Tournai : du sport et de la culture pour les patients des Marronniers

L’amphithéâtre accueillera des pièces de théâtre, des conférences ou des projections de films.
3 images
L’amphithéâtre accueillera des pièces de théâtre, des conférences ou des projections de films. - © Tous droits réservés

Un nouveau centre thérapeutique, culturel et sportif a été inauguré hier aux Centre psychiatrique des Marronniers à Tournai. A l'intérieur, on y trouve des terrains de sport et un amphithéâtre pour des séances de cinéma, des cours de théâtre ou de danse. Tout cela est désormais à disposition des patients.

Du foot, du tennis, du basket, des séances de cinéma, des ateliers musique,... Voici en partie le panel des activités que les patients des Marronniers pourront pratiquer dans le tout nouveau Centre culturel, sportif... mais aussi un centre de soins. En effet, il y a bien un objectif thérapeutique derrière ces activités. "En psychiatrie et en santé mentale, ce ne sont évidemment pas uniquement des médicaments ou des prises en charge individuelles, explique Benjamin Delaunoy, le directeur médical des Marronniers. C'est aussi un certain nombre d'activités. Des pièces de théâtre, par exemple, pourront être jouées et préparées par les patients".

On est donc loin de l'image d'isolement souvent associée aux centres psychiatriques. Selon le personnel soignant, cet accès à la culture est primordial pour le rétablissement du patient : "On ne peut pas isoler le malade mental de la société, comme on l'a fait pendant des siècles. Et les centres culturels sont des endroits privilégiés pour pouvoir relier l'homme à la société", commente Jean Homerain, président de la plateforme picarde en santé mentale.

Le projet est en grande partie financé par la région Wallonne. Maxime Prévost, le ministre wallon de la santé : "A l'occasion de la 6ème réforme de l’État, le secteur des soins psychiatriques a été particulièrement concerné. Mon rôle est donc de rassurer les travailleurs, en ayant les outils en main pour mener une politique beaucoup plus cohérente. La question de financement des infrastructures comme celle-ci fait partie de mes prérogatives". Le budget de ce nouveau centre s'élève à 5 millions d'euros dont 3 millions sont issus de subsides de la Région Wallonne.

Guillaume Guilbert

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK