Un notaire liégeois sous mandat d'arrêt pour fraudes aux crédits hypothécaires

Sur une période de trois ans, le notaire et ses deux complices auraient détournés trois millions d'euros en introduisant auprès de banques des dossiers de crédits hypothécaires pour des immeubles dont la valeur était surévaluée à l'aide de documents falsifiés. Des surévaluations qui pouvaient aller du simple au double de la valeur réelle.

Cette mise sous mandat d’arrêt, c'est l'aboutissement de neuf mois d'enquête qui ont nécessité 44 perquisitions menées par 176 policiers. Les trois personnes ont été incarcérées à la prison de Forest.

Marc Hildesheim

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK