Un mur anti-Roms sera construit sur la frontière à Mouscron

La frontière entre Mouscron et Wattrelos
La frontière entre Mouscron et Wattrelos - © Tous droits réservés

A la demande de la Ville de Mouscron, la municipalité de Wattrelos (France) va ériger un mur de plus de deux mètres de haut pour séparer le village d'Herseaux Ballons d'une aire d'accueil pour les gens du voyage aménagée sur le territoire français, annonce Sudpresse, samedi. Selon le bourgmestre de Mouscron, Alfred Gadenne (cdH), il s'agit d'une demande de la population qui constate une recrudescence des vols dans le secteur. Du côté français, on relativise.

Un mur de la honte à Mouscron ? Pas vraiment selon le bourgmestre de la cité des Hurlus, car ce mur ne va pas longer toute la frontière.

"On veut simplement sécuriser les lieux pour éviter que les gens du voyage passent trop facilement la frontière en prenant le sentier ou la petite route qui se trouvent juste derrière le centre d'accueil, qui est un projet français sur lequel nous n'avons aucune emprise."

Le camp situé le long du boulevard Pierre Mauroy à Wattrelos sera aménagé afin de répondre aux normes imposées par la loi Besson, notamment en ce qui concerne les sanitaires.

Actuellement, treize familles sédentarisées vivent dans un camp à Wattrelos. Selon la société Vesta qui gère leur présence, ce camp ne pose aucun problème et ce mur ne va servir à rien. "Il va faire l'objet de dégradations car les gens vont se sentir stigmatisés. Cela va poser plus de problèmes qu'en résoudre."


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK